Des records, des courses... et encore des records.

Les motos BMW brillent sur les circuits grâce à leur design innovant.

Dans les années 1930, les ingénieurs se sont efforcés d’améliorer les performances, mais pas seulement. Par exemple, ils ont aussi introduit la fourche télescopique à amortissement hydraulique et le moteur Boxer OHV, à la conception complexe. Ces avancées ont engendré des conséquences et des succès inédits.

La BMW R 5 de 1936-1937 est une moto entièrement nouvelle conçue par Rudolf Schleicher. Avec une puissance de 24 ch et une cylindrée de 500 cm3, et grâce à son poids allégé, elle fut l’une des motos les plus sportives de l’époque. La BMW R 5 est équipée d’un moteur avec un compartiment moteur en forme de tunnel, de deux arbres à cames, d’une boîte de vitesses avec pédale de changement de vitesses, d’un cadre tubulaire conique composé de tubes ovales étirés sans soudure et soudés électriquement, d’une fourche télescopique à amortissement réglable et de repose-pieds au lieu des marchepieds que l’on retrouvait sur la plupart des motos de cette période. 

+ Lire la suite

La première fourche télescopique hydraulique.

Avec la R 12 et la R 17, BMW fut le premier constructeur de motos au monde à remplacer la fourche à ressort à lames existante par une fourche avant télescopique à amortissement hydraulique. Ce principe datant de 1935 et encore utilisé aujourd'hui sur pratiquement toutes les motos du marché, avait déjà été employé avec succès dans le monde des courses : cette technologie innovante avait été testée et éprouvée dans des compétitions tout-terrain, des rallyes de montagne et des courses sur circuit, notamment par Ernst Hennes dans sa quête de record du monde.

+ Lire la suite

L'homme le plus rapide du monde sur deux roues.

L'homme le plus rapide du monde sur deux roues.

Sur l’autoroute Frankfurt-Darmstadt, Ernst Henne tente d'établir un nouveau record du monde de vitesse avec la toute dernière moto à compresseur de 500 cm3 développant une puissance de 108 ch. La moto est entièrement carénée. Elle a subi des améliorations aérodynamiques pour fendre l’air plus facilement. Le résultat est époustouflant : en atteignant une vitesse de 279,5 km/h, Ernst Henne devient l’homme le plus rapide du monde sur deux roues. Le record du monde établi le 28 novembre 1937 reste invaincu pendant 14 ans.

+ Lire la suite

Schorsch Meier, « l’homme de fer ».

Schorsch Meier, « l’homme de fer ».

Avec sa moto à compresseur BMW de 65 ch, ce pilote va prendre d’assaut les circuits d’Europe. Les résultats parlent d'eux-mêmes : en 1938, lors de sa première saison, le pilote de l'écurie BMW Georg Meier remporte le championnat d’Europe. En 1939, Georg « Schorsch » Meier, déjà surnommé par les nouveaux magazines hebdomadaires de l’époque « Meier, l’homme de fer », attire encore plus l’attention des médias internationaux : il est le premier pilote non britannique conduisant une moto étrangère à gagner le légendaire « Senior Tourist Trophy » sur l’Île de Man... une victoire de plus pour BMW.

+ Lire la suite

Les motos des années 1930

1931 : R 2.

1931 : R 2.

La R2 était équipée d'un nouveau moteur monocylindre pour la catégorie 200 cm3 hors licence, dans une version plus légère du cadre en acier embouti. Pour la première fois, un frein à tambour est introduit pour la roue arrière.

+ Lire la suite

1932 : R 4.

1932 : R 4.

La R4 était la plus grosse cylindrée monocylindre, avec un châssis de R2 renforcé. Elle était destinée à être utilisée par les agences gouvernementales et comme modèle de sport tout-terrain. Le vilebrequin décalé sur la droite permet d’établir une connexion directe entre la transmission et la roue arrière.

 

+ Lire la suite

1935 : R 12.

1935 : R 12.

La R 12 fut la première moto à être équipée d’une fourche avant télescopique à amortissement hydraulique. Cette innovation a permis d’améliorer considérablement le confort et la maniabilité par rapport aux précédents modèles équipés d’un culbuteur à ressort plat. Le cadre en acier embouti demeure inchangé et abrite un moteur à soupapes latérales, disponible avec un carburateur SUM ou deux carburateurs Amal. Deux nouveautés sur les modèles Boxer : la transmission à quatre rapports et les freins à tambour sur la roue arrière au lieu des anciens freins à cardan.

+ Lire la suite

1935 : R 17.

1935 : R 17.

Le modèle sport : La R 17, équipée du puissant moteur OHV (à soupapes suspendues). Cette nouvelle configuration a permis à cette moto d'atteindre une vitesse de pointe de 140 km/h, incroyable pour l'époque.

+ Lire la suite

1936 : R 5.

1936 : R 5.

La R 5 a été conçue de bout en bout par Rudolf Schleicher. Elle était équipée d’un moteur avec un compartiment moteur en forme de tunnel, de deux arbres à cames, d’une transmission avec pédale de changement de vitesses, d’un cadre tubulaire conique composé de tubes ovales coniques étirés sans soudure, d’une fourche télescopique avant à amortissement réglable et de repose-pieds au lieu de marchepieds.

+ Lire la suite

1938 : R 51.

Source: BMW Group Archive; Photographer: BMW Werkfoto.

1938 : R 51.

Le nouveau cadre tubulaire a été nettement amélioré grâce à l'ajout d'une suspension droite sur la roue arrière. La précieuse contribution du designer Alexander von Falkenhausen lors de la « Six-Day Race » a finalement convaincu les plus sceptiques quant à l’intérêt de cette innovation technique impressionnante.

+ Lire la suite

1938 : R 66.

1938 : R 66.

Le nouveau cadre tubulaire a été nettement amélioré grâce à l'ajout d'une suspension droite sur la roue arrière. La R 66, nouveau modèle phare de la gamme, est équipée d'un moteur sport OHV 600 cm3 de 30 ch. Ce bolide peut ainsi atteindre une vitesse de pointe époustouflante de 145 km/h.

+ Lire la suite

Plus de décennies

  • 1920
    Les fondations.

    Lors du Salon automobile de Berlin, en septembre 1923, le feu vert a été donné à la construction de motos BMW : la R 32, conçue par Max Friz, fut la première moto BMW. Le moteur Boxer, que nous connaissons toujours aujourd'hui, sera la principale caractéristique du constructeur.

     

  • 1940
    Toujours à l'avant-garde.

    La guerre a un impact désastreux pour BMW. Mais en 1948, la marque parvient à reprendre la production de motos. Le premier modèle à sortir des chaînes de production est la R 24, une moto monocylindre limitée à 250 cm3.

  • 1950
    Retour au sommet.

    Les années 1950 sont jalonnées de succès sportifs. BMW atteint des vitesses de pointe remarquables avec une Moto de série. De plus, les pilotes des écuries de la marque remportent les championnats du monde. 

  • 1960
    Une période d’expansion.

    À Berlin-Spandau, où l’on construisait des moteurs d’avion jusqu’en 1945 et où des machines-outils ont été installées par la suite, les motos BMW trouvent leur nouvelle maison et insufflent un peu d’air berlinois dans leurs pneus. L'industrie de la moto connaît un nouvel essor et BMW produit une toute nouvelle série avec les modèles /5.

  • 1970
    Protection contre le vent et les intempéries.

    C’est le début d’une nouvelle ère : les motos sont désormais équipées d'un cockpit et complètement carénées afin d'améliorer le confort du pilote. Ce sont des motos sportives. La R 90 S, en particulier, remporte un franc succès grâce à son design et notamment grâce à sa peinture bi-ton très élaborée.

  • 1980
    Nouvelles technologies, nouveau segment.

    Le constructeur surprend grâce à des innovations de pointe et au nouveau segment « enduro de voyage ». Après le mono-bras oscillant révolutionnaire de 1980, le système BMW Paralever est introduit en 1987 sur la R 100 GS.

  • 1990
    Avant-garde et innovation.

    Le nouveau Boxer quatre soupapes avec gestion du moteur électronique ainsi que la première moto monocylindre produite depuis 1966 arrivent sur le marché dans les années 1990. De plus, au printemps 1991, BMW Motorrad devient le premier constructeur de motos du monde à proposer un convertisseur catalytique trois voies régulé conçu pour les motos.

  • 2000
    Des motos plus sportives et plus dynamiques que jamais.

    Plusieurs nouveaux modèles et diverses innovations techniques renforcent la croissance de BMW Motorrad : la nouvelle Série K est désormais équipée d’un moteur à montage transversal et la nouvelle Série F connaît un franc succès dans le segment de gamme intermédiaire. À la fin des années 2000, BMW Motorrad lance l’une des nouveautés majeures du marché : la S 1000 RR, qui marque l'entrée de la marque dans le monde des superbikes.

Les modèles actuels