Toujours à l'avant-garde.

La production reprend avec la R 24.

La guerre a un impact désastreux pour BMW. Mais en 1948, la marque parvient à reprendre la production de motos. Le premier modèle à sortir des chaînes de production est la R 24, une moto monocylindre limitée à 250 cm3

BMW garde la tête hors de l’eau.

BMW garde la tête hors de l’eau.

Toutes les installations et tous les documents de conception nécessaires à la production de motos, transférés à Eisenach à cause de la guerre au début des années 1940, sont désormais inaccessibles pour BMW à Munich. Après la guerre, le démantèlement des sites de production à Munich, à Berlin et à Eisenach semble indiquer que la fin de BMW est proche. Les travaux de réparation pour l'armée américaine et la fabrication de divers objets du quotidien maintiennent l'entreprise à flot jusqu'à ce que la production de motos puisse reprendre à la fin de l’année 1948.

+ Lire la suite

Un nouveau départ avec la R24.

Basée sur une machine conçue avant la guerre, la première moto BMW d’après-guerre est créée à Munich. La reprise de l'activité n'est pas sans embûches, mais les machines-outils prêtées par d'autres entreprises s'avèrent utiles. Il faut également obtenir une licence auprès des Alliés : au début, BMW n’obtient qu'une autorisation pour la construction de motos monocylindre limitées à 250 cm3. Les plans de conception sont prêts durant l’été, mais la première BMW R 24 n'est livrée que quelques jours avant Noël 1948. L'année suivante, environ 10 000 motos de 12 ch sont produites. Ce chiffre atteint 17 000 un an plus tard.

+ Lire la suite

BMW R24 : 247 ccm, 12 PS.

BMW R24 : 247 ccm, 12 PS.

Le châssis de l'ancienne R 23 est désormais équipé d'un moteur monocylindre modernisé avec avance à l'allumage à commande centrifuge et supports de culbuteurs montés sur des têtes séparées. Autre nouveauté : la boîte de vitesses à quatre vitesses avec pédale à cliquet et carburateur Bing au lieu de la version Amal. Avec la R 24, BMW a fait son grand retour. L’escorte du président fédéral Theodor Heuss est l’un de ses premiers clients.

 

+ Lire la suite

Les motos des années 1940

1941 : R 75.

1941 : R 75.

Conçue pour être utilisée par l’armée en configuration side-car tout-terrain, la R 75 est équipée d'un nouveau moteur OHV et d’une boîte de vitesses à réducteur offrant un rapport de marche arrière. Cette moto possède une roue motrice pour side-car avec blocage du différentiel, un cadre tubulaire boulonné et un frein hydraulique sur la roue arrière. Ce fut la seule moto BMW à être produite exclusivement pour un usage militaire.

+ Lire la suite

1948 : R 24.

1948 : R 24.

Le châssis de l'ancienne R 23 est maintenant équipé d'un moteur monocylindre modernisé avec avance à l'allumage à commande centrifuge, et de supports de culbuteurs montés sur des têtes séparées. Autres nouveautés : une transmission à quatre rapports avec pédale à cliquet et un carburateur Bing au lieu de la version Amal.

+ Lire la suite

Plus de décennies

  • 1920
    Les fondations.

    Lors du Salon automobile de Berlin, en septembre 1923, le feu vert a été donné à la construction de motos BMW : la R 32, conçue par Max Friz, fut la première moto BMW. Le moteur Boxer, que nous connaissons toujours aujourd'hui, sera la principale caractéristique du constructeur.

     

  • 1930
    Des records, des courses... et encore des records.

    Dans les années 1930, les ingénieurs se sont efforcés d’améliorer les performances, mais seulement. Par exemple, ils ont aussi introduit la fourche télescopique à amortissement hydraulique et le moteur Boxer OHV, à la conception complexe. Ces avancées ont engendré des conséquences et des succès inédits.

  • 1950
    Retour au sommet.

    Les années 1950 sont jalonnées de succès sportifs. BMW atteint des vitesses de pointe remarquables avec une Moto de série. De plus, les pilotes des écuries de la marque remportent les championnats du monde. 

  • 1960
    Une période d’expansion.

    À Berlin-Spandau, où l’on construisait des moteurs d’avion jusqu’en 1945 et où des machines-outils ont été installées par la suite, les motos BMW trouvent leur nouvelle maison et insufflent un peu d’air berlinois dans leurs pneus. L'industrie de la moto connaît un nouvel essor et BMW produit une toute nouvelle série avec les modèles /5.

  • 1970
    Protection contre le vent et les intempéries.

    C’est le début d’une nouvelle ère : les motos sont désormais équipées d'un cockpit et complètement carénées afin d'améliorer le confort du pilote. Ce sont des motos sportives. La R 90 S, en particulier, remporte un franc succès grâce à son design et notamment grâce à sa peinture bi-ton très élaborée.

  • 1980
    Nouvelles technologies, nouveau segment.

    Le constructeur surprend grâce à des innovations de pointe et au nouveau segment « enduro de voyage ». Après le mono-bras oscillant révolutionnaire de 1980, le système BMW Paralever est introduit en 1987 sur la R 100 GS.

  • 1990
    Avant-garde et innovation.

    Le nouveau Boxer quatre soupapes avec gestion du moteur électronique ainsi que la première moto monocylindre produite depuis 1966 arrivent sur le marché dans les années 1990. De plus, au printemps 1991, BMW Motorrad devient le premier constructeur de motos du monde à proposer un convertisseur catalytique trois voies régulé conçu pour les motos.

  • 2000
    Des motos plus sportives et plus dynamiques que jamais.

    Plusieurs nouveaux modèles et diverses innovations techniques renforcent la croissance de BMW Motorrad : la nouvelle Série K est désormais équipée d’un moteur à montage transversal et la nouvelle Série F connaît un franc succès dans le segment de gamme intermédiaire. À la fin des années 2000, BMW Motorrad lance l’une des nouveautés majeures du marché : la S 1000 RR, qui marque l'entrée de la marque dans le monde des superbikes.

Les modèles actuels

spinner