Retour au sommet.

BMW occupe le devant de la scène internationale avec des modèles haut de gamme et des victoires de légende.

Les années 1950 sont jalonnées de succès sportifs. BMW atteint des vitesses de pointe remarquables avec une moto de série . De plus, les pilotes des écuries de la marque remportent les championnats du monde. 

La « 100 mile racer » : la moto sportive la plus endurante.

La « 100 mile racer » : la moto sportive la plus endurante.

Avec la R68, BMW développe une moto de sport ultra performante. Avec une vitesse de pointe standard de 160 km/h, la BMW R 68 est considérée comme la moto la plus performante des années 1950. En présentant la R 68, surnommée la « 100 mile racer », lors du Salon international de la bicyclette et de la motocyclette (IFMA), BMW prouve qu’elle est redevenue un acteur de premier plan dans le secteur international de la construction de motos.

+ Lire la suite

BMW plonge dans l’univers des sports mécaniques.

Une édition limitée de la légendaire BMW RS a été produite pour le monde des sports mécaniques, avec un contrôle des soupapes par arbre vertical. Ce modèle atteint une vitesse sidérante de 200 km/h et permet à plusieurs pilotes privés de décrocher d'innombrables victoires sur circuit en Allemagne et ailleurs. En 1954, BMW se lance dans une longue série de victoires aux championnats du monde dans la catégorie des combinés moto / side-car. Wilhelm Noll et Fritz Cron furent les premiers à remporter le championnat du monde avec le combiné RS / side-car. Noll a également utilisé la moto pour établir un nouveau record de vitesse pour BMW, en atteignant 280 km/h. Walter Zeller passe à un cheveu du titre et déroche la deuxième place aux championnats de 1956, obtenant ainsi le meilleur classement pour un pilote solo BMW sur circuit.

+ Lire la suite

Les motos des années 1950

1951 : R 51/3.

1951 : R 51/3.

Le châssis existant est équipé de nouveaux moteurs avec un arbre à cames central entraînant aussi le magnéto. La dynamo est placée à l’avant, à l'extrémité du vilebrequin, et un arbre à cames central vient remplacer deux arbres à cames entraînés par chaîne.

+ Lire la suite

1952 : R 68.

1952 : R 68.

Uniquement différenciée sur le plan visuel par ses couvercles de soupapes et ses garde-boue étroits, cette nouvelle moto de sport est également dotée de soupapes et de carburateurs plus grands, d'un arbre à cames différent, d'un taux de compression plus élevé et de culbuteurs à roulement à aiguilles. Grâce à ses 35 ch, la R68 atteint une vitesse de pointe de 160 km/h. Ce qui lui vaut d’être considérée comme la première « 100 mile racer » allemande.

+ Lire la suite

1954 : R 25/3.

Source: BMW Group Archive; Photographer: BMW Werkfoto.

1954 : R 25/3.

La R25/3 se caractérise par des innovations fondamentales. En plus de son moteur plus puissant, cette moto est équipée de freins à moyeux pleins, de roues de 18 pouces et d’une fourche télescopique à amortissement hydraulique pour garantir confort, sécurité et plaisir de piloter. Avec 47 700 unités vendues, la R25/3 est restée le plus gros succès commercial de BMW Motorrad jusque dans les années 1990.

+ Lire la suite

1955 : R 50.

1955 : R 50.

La BMW R 50 fut le premier modèle d'une nouvelle génération de motos avec un châssis plein à culbuteurs. La roue arrière tourne dans un long bras oscillant doté de ressorts-amortisseurs. La roue avant est dotée d’un culbuteur décalé inspiré du design Earles, là encore avec des ressorts-amortisseurs. Ce modèle est le premier à utiliser un accouplement à ressort Belleville et une transmission à quatre rapports et à trois arbres avec amortisseur. Comme la R 50 était une moto très confortable, développant une puissance de 26 ch et une vitesse de pointe de 140 km/h, en plus de la célèbre fiabilité BMW, elle est rapidement devenue très populaire auprès des agences gouvernementales en Allemagne et à l'étranger.

+ Lire la suite

Plus de décennies

  • 1920
    Les fondations.

    Lors du Salon automobile de Berlin, en septembre 1923, le feu vert a été donné à la construction de motos BMW : la R 32, conçue par Max Friz, fut la première moto BMW. Le moteur Boxer, que nous connaissons toujours aujourd'hui, sera la principale caractéristique du constructeur.

     

  • 1930
    Des records, des courses... et encore des records.

    Dans les années 1930, les ingénieurs se sont efforcés d’améliorer les performances, mais seulement. Par exemple, ils ont aussi introduit la fourche télescopique à amortissement hydraulique et le moteur Boxer OHV, à la conception complexe. Ces avancées ont engendré des conséquences et des succès inédits.

  • 1940
    Toujours à l'avant-garde.

    La guerre a un impact désastreux pour BMW. Mais en 1948, la marque parvient à reprendre la production de motos. Le premier modèle à sortir des chaînes de production est la R 24, une moto monocylindre limitée à 250 cm3.

  • 1960
    Une période d’expansion.

    À Berlin-Spandau, où l’on construisait des moteurs d’avion jusqu’en 1945 et où des machines-outils ont été installées par la suite, les motos BMW trouvent leur nouvelle maison et insufflent un peu d’air berlinois dans leurs pneus. L'industrie de la moto connaît un nouvel essor et BMW produit une toute nouvelle série avec les modèles /5.

  • 1970
    Protection contre le vent et les intempéries.

    C’est le début d’une nouvelle ère : les motos sont désormais équipées d'un cockpit et complètement carénées afin d'améliorer le confort du pilote. Ce sont des motos sportives. La R 90 S, en particulier, remporte un franc succès grâce à son design et notamment grâce à sa peinture bi-ton très élaborée.

  • 1980
    Nouvelles technologies, nouveau segment.

    Le constructeur surprend grâce à des innovations de pointe et au nouveau segment « enduro de voyage ». Après le mono-bras oscillant révolutionnaire de 1980, le système BMW Paralever est introduit en 1987 sur la R 100 GS.

  • 1990
    Avant-garde et innovation.

    Le nouveau Boxer quatre soupapes avec gestion du moteur électronique ainsi que la première moto monocylindre produite depuis 1966 arrivent sur le marché dans les années 1990. De plus, au printemps 1991, BMW Motorrad devient le premier constructeur de motos du monde à proposer un convertisseur catalytique trois voies régulé conçu pour les motos.

  • 2000
    Des motos plus sportives et plus dynamiques que jamais.

    Plusieurs nouveaux modèles et diverses innovations techniques renforcent la croissance de BMW Motorrad : la nouvelle Série K est désormais équipée d’un moteur à montage transversal et la nouvelle Série F connaît un franc succès dans le segment de gamme intermédiaire. À la fin des années 2000, BMW Motorrad lance l’une des nouveautés majeures du marché : la S 1000 RR, qui marque l'entrée de la marque dans le monde des superbikes.

Les modèles actuels

spinner