La vie de Byron.

De l'Afrique du Sud à l'autre bout du monde avec le GS Trophy.

Il parcourt les glaciers de la jungle de l'Asie du Sud-Est à l'Islande - pour Byron Coetsee, le gagnant du GS Trophy international, conduire une GS ouvre un monde d'opportunités. La destination de sa dernière mission est située à 11 500 km au nord de sa ville natale, le Cap.

 

Si l'on prévoit de tourner une publicité pour la nouvelle R 1200 GS, nous nous devons de sélectionner soigneusement le lieu – notamment de nos jours, où les paparazzi peuvent jaillir à tous les coins de rue. Pour l'équipe de tournage qui s'est rendue en Islande pour sa dernière mission, le fait que les pilotes les plus aventureux n'aient pas encore mis le pied dans le pays était un avantage. Cela fait de l'Islande le lieu parfait pour tourner un film publicitaire sans dérangement.

 

+ Lire la suite

"Ma maison est ta maison."

Le pilote le plus célèbre de la campagne est Byron Coetsee, 24 ans, originaire du Cap, qui a été accueilli aimablement après un voyage particulièrement long par Inga Birna Erlingsdóttir, la pilote GS d'Islande qui a concouru dans la course pour femmes et qui participe également à la dernière publicité GS.

Bien qu'ils vivent aux antipodes, Inga et Byron sont rapidement devenus amis grâce à leurs expériences communes GS Trophy. Avant le début du tournage, Byron a pris plusieurs jours pour aider Inga à s'améliorer en hors piste. 

 

+ Lire la suite

« J'aime voir une personne perfectionner son art de la conduite », a admis le Sud-africain aux cheveux longs. Il a lui-même gagné le GS Trophy international BMW Motorrad dans l'Asie du Sud-est en mars 2016 avec ses coéquipiers Charl Moolman et John Harris. « J'ai choisi d'arriver un peu plus tôt pour coacher un peu Inga. Elle a fait des progrès énormes. C'est un plaisir d'être le spectateur de cette progression. » C'est précisément ce qui caractérise la communauté BMW Motorrad : nous devons nous entraider et nous soutenir les uns les autres. Depuis qu'il a gagné le trophée, Byron ne cesse de s'étonner de la stabilité et de l'utilité du réseau mondial de pilotes réunis par leur passion des GS.

+ Lire la suite

« Avec le trophée, j'ai eu la chance de rouler avec certains des meilleurs pilotes au monde mais je n'aurais jamais imagé que la passion de cette moto puisse donner le jour à une communauté qui s'étend dans le monde entier. Désormais, j'ai des amis dans le monde entier – je peux aller pour ainsi dire partout et trouver quelqu'un chez qui passer la nuit. » Byron, Charl et John ont fait la même chose après leur visite aux BMW Motorrad Days en 2016 à Garmisch-Partenkirchen, en Allemagne. Le trio a voyagé à travers l'Allemagne, l'Autriche, la Suisse, le Liechtenstein, l'Italie et la République tchèque et a rencontré ses concurrents du GS Trophy sur la route. Cela illustre l'un des principes de l'univers BMW Motorrad : tu ne roules jamais seul.

+ Lire la suite

Comment tout a commencé

 

L'amour de Byron pour les deux roues a commencé sur la piste de motocross locale. Son père l'y emmené lorsqu'il avait 7 ans. Lorsque Byron a découvert une moto pour enfant 80 CC qui était en promotion, il a supplié son père de la lui offrir. Son père lui a promis : s'il réussissait à rouler sur une route à travers le sable profond et à contrôler le véhicule sans le tenir avec les pieds, il pouvait avoir la moto. Aussi déterminé à l'époque qu'aujourd'hui, Byron a réussi sa mission – et 2 jours plus tard, son père est rentré avec la petite moto accrochée sur la remorque. Il venait de découvrir la passion de sa vie.

 

+ Lire la suite

« Je suppliais mon père de me laisser conduire tous les week-end et je montais sur ma moto dès que j'en avais l'occasion – même dans notre jardin. Lorsque notre maison a été rénovée, j'ai utilisé la pile de sable comme tremplin. « La première course de motocross a suivi et je n'ai pas trop mal réussi. Après cela, il s'est de plus en plus intéressé aux motos d'aventure sur les conseils de son père.

+ Lire la suite

« Lorsque j'avais environ 14 ans, il m'a assis sur sa GS et m'a laissé conduire dans le quartier en première. Il était assis sur le siège derrière moi. Il avait une grande confiance dans mes compétences de conduite. Cela a renforcé ma confiance en moi. Aujourd'hui, nous avons tous les deux notre propre GS et nous faisons des sorties ensemble. »

+ Lire la suite

Premières sorties, premiers trophées

D'innombrables sorties lui ont permis de sillonner l'Afrique du Sud et la Namibie. Il est devenu un pilote extrêmement expérimenté puis, après avoir gagné des courses de qualification régionales et nationales, il a concouru pour l'équipe d'Afrique du Sud au GS Trophy international. Byron, Charl et John était plus que motivés et chacun d'entre eux voulait être le premier Sud-Africain à ramener le GS Trophy à la maison.

« Nous étions tous conscients qu'il ne s'agissait pas de nous en tant qu'individu. Nous pouvions uniquement gagner si nous nous serrions les coudes. Avant le début de la course du Trophy, nous avons passé beaucoup de temps ensemble pour apprendre à nous connaître. Nous nous sommes rendus en train au Lesotho et nous avons travaillé en étroite collaboration avec le journaliste Stefan Boshoff. En Thaïlande, nous avons concouru tous ensemble pour en ressortir victorieux. »

+ Lire la suite

Comme la plupart des participants au Trophy avant lui, Byron aimerait rester « un membre de la famille » et participer également au prochain GS Trophy. Parmi les points forts du Trophy de cette année, ce qui l'a marqué est que, pour la première fois, une équipe de femmes a participé. Selon lui, cela marque une étape extrêmement positive pour BMW Motorrad. « Je trouve cela fantastique qu'il y ait des femmes aussi passionnées de motos GS que nous. C'est magnifique que BMW leur permette d'évoluer et ait choisi la bonne voie. En permettant à une équipe de femmes de participer au GS Trophy, BMW a démontré de manière probante que de nombreuses femmes ont le droit à une place dans la « famille ». Dans un domaine dominé par les hommes, c'est réellement fantastique. »

+ Lire la suite

Dans l'instant

Ces 12 derniers mois ont été riches en événement pour l'ingénieur en informatique du Cap : à peine avait-il terminé les courses de qualification régionales et nationales avec sa GS de 2009 modèle R 1200 qu'il faisait partie de l'équipe gagnante d'une course internationale en Asie du Sud-Est – et peu de temps après, il montait sur la nouvelle GS en Islande. Au moment où il s'est assis pour la première fois sur le dernier modèle, Byron était convaincu que la meilleure moto du monde s'était encore améliorée.

« La GS a toujours été une légende parmi les motos. Cependant, au cours de ces cinq dernières années, elle a considérablement évolué – avec la mise en place du refroidissement à l'eau jusqu'à cette toute dernière version où je me trouve en ce moment, elle donne l’impression de conduire une motocross lourde – c'est tout simplement fabuleux. Ce que les développeurs BMW ont accompli avec cette nouvelle GS est réellement incroyable. »

 

+ Lire la suite

 

Byron trouve également que les paysages magnifiques de l'Islande avec ses champs de lave, ses cascades, ses glaciers et geysers est une destination de rêve pour les fans de GS. Il pense également que rien ne peut battre l'Afrique du Sud pour sa variété de sorties d'aventure. « Graviers, enduro dur, pistes pavées – en Afrique du Sud, il y a tout simplement tout, des dunes de sable à Atlantis aux monts Franschhoek où tu peux traverser 13 cols en une seule journée ! Ceux qui préfèrent rouler sur des routes non pavées en auront pour leur argent. »

 

+ Lire la suite
«
Je n'ai pas beaucoup de temps libre – c'est vrai. Lorsque je ne roule pas, je pense à conduire – je suis plutôt obsédé.
»

Byron Coetsee

Lorsqu'il n'est pas assis sur sa moto, Byron développe et configure des applications. C'est un homme très occupé et il dit lui-même qu'il a une passion étrange pour les permis de conduire – pour les véhicules routiers, maritimes et aériens. J'ai envie de me rendre dans tous les endroits de la terre. C'est pour cela que j'ai un permis de plongée, un permis de conduire et un permis de pilote. Après avoir obtenu mon permis bateau, je passerai au permis poids lourds.

+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.

Les autres modèles de la gamme.