La pionnière globetrotter.

Elspeth Beard et l'aventure à moto.

À travers le monde à moto, Elspeth Bearth, d'Angleterre, a réalisé son rêve il y a 30 ans - à une époque où il n'y avait pas de navigation satellite, d'Internet ou de téléphones portables. Beard a effectué cette aventure seule.

Beard a choisi une R 60/6 Boxer de 1974 pour son voyage. Elle a payé 900 livres (1 300 euros) pour une moto avec 48 000 km au compteur - une grosse somme en 1980.
À cette époque, Beard avait 23 ans et avait terminé ses trois premières années d'études en architecture. En travaillant dans un pub au centre de Londres, elle a gagné 2 000 livres et a gardé cet argent pour son aventure.
+ Lire la suite
Son tour du monde a marqué sa vie.

Va à l'Ouest, jeune fille !

Elspeth Beard sur sa BMW R 60 en 1982.

Va à l'Ouest, jeune fille !

La première partie de son voyage a commencé à New York : « Le fret aérien de la moto a coûté 175 livres à l'époque et mon vol 99 livres », se souvient-elle. Au départ de Big Apple, elle s'est rendue au Canada puis au Mexique avant de se rendre à Los Angeles. À LA, elle a pris un bateau avec sa moto pour Sydney. Une fois arrivée en Nouvelle-Zélande, elle a interrompu son voyage pour explorer le pays à pied pendant que sa moto continuait la traversée.

Beard est restée à Sidney pendant 7 mois. Elle a travaillé là-bas dans une entreprise d'architecture pour acquérir une expérience professionnelle et remplir son porte-monnaie. Elle a passé des semaines à se construire par elle-même des casiers supérieurs et latéraux verrouillables à partir de feuilles d'aluminium pliées et rivetées avant de continuer son voyage. Lors de son voyage vers l'Australie, elle a eu son premier accident grave sur une route sale près de la ville de Townsville dans le Queensland. Sa R 60 s'est retournée et Beard a subi une commotion grave. Heureusement, elle ne s'est rien cassé.

Secouée mais pas découragée, elle est restée à l'hôpital pendant deux semaines avant de rouler vers le nord le long de la côte Est de l'Australie, puis à travers la cambrousse pour retourner à Ayers Rock et finalement à travers la plaine de Nullabor vers Perth sur la côte Ouest. Elle a ensuite chargé sa BMW sur un bateau en partance pour Singapour et a exploré l'Indonésie pendant que sa moto était en mer.

+ Lire la suite

Drame en Asie.

Drame en Asie.

À Singapour, elle a été à nouveau frappée de malchance : toutes ses affaires ainsi que son passeport, son visa et les documents d'enregistrement et d'expédition de la moto ont été volés. Elle a été contrainte de rester dans l'archipel six semaines de plus afin de remplacer tous ses papiers volés. Ensuite, elle a voyagé en Malaisie et en Thaïlande jusqu'à Bangkok et de là à Chiang Mai et au triangle d'or.

Alors que les routes d'Inde (via Burma) n'étaient pas praticables, elle s'est dirigée vers le sud pour affréter sa moto de Penang à Madras. Elle a eu son second accident grave par la suite. Un chien a surgi de derrière un camion, directement devant ses roues. Sa moto a heurté un arbre et Beard a souffert de nombreux hématomes et contusions - cependant, comme par miracle, elle ne s'est rien cassé. Elle a passé ensuite plusieurs jours dans une famille Thaï pauvre après avoir atterri dans leur jardin pendant l'accident. « Ils ne parlaient pas un mot d'anglais et je ne parlais pas un mot de Thaï. » « Mais nous nous sommes compris en utilisant le langage des signes », se rappelle-t-elle.

Ses hôtes Thaï ont été fascinés par le pistolet à clous qu'elle a utilisée pour réparer ses casiers latéraux cabossés. Dans la cuisine, Beard a découvert la moitié du chien qu'elle avait renversé et elle a compris que la famille avait déjà mangé l'autre moitié. « J'ai immédiatement compris pourquoi ils ont été ravis de prendre soin de moi : je leur ai fourni l'équivalent de deux semaines de viande. »

+ Lire la suite
«
J'ai utilisé mon casque comme burka.
»

Elspeth Beard

Beard a réparé le moteur endommagé de sa R 60 avant de se rendre rapidement à Penang. Elle a alors pris un bateau en partance pour Madras avec sa moto. Une fois arrivée en Inde, elle a pris un bateau pour Calcutta puis pour Katmandou. Elle y a retrouvé ses parents qui avaient fait le voyage depuis l'Angleterre pour la revoir pour la première fois en presque deux ans.
Ils ont été choqués de sa maigreur. Cependant, des crises d'hépatite et de dysenterie lui ont fait perdre encore plus de poids. À Katmandou, Beard a rencontré un Néerlandais sur une autre BMW Boxer et a fait la route de retour en Europe avec lui.
+ Lire la suite
Elspeth dans les rues de Katmandou.

Politique, permis et passeports.

Son départ d'Inde s'est avéré être un véritable cauchemar. Le temple doré des Sikhs à Amritsar avait été pris d’assaut. Le Premier ministre indien, Indira Gandhi, avait été assassiné par ses propres gardes du corps Sikh. Ainsi, toute la région du Penjab était bouclée et un passeport spécial était nécessaire pour y entrer. La seule route ouverte conduisant à l'Ouest via le Pakistan traversait le Penjab. Cependant, les autorités indiennes à New Delhi n'avaient pas encore réussi à organiser les permis nécessaires.
De plus en plus de voyageurs frustrés de l'Ouest se retrouvaient dans une situation Kafkaïenne et ont passé des semaines à attendre l'obtention d'un passeport qui n'existait même pas. Finalement, Beard a perdu patience et a roulé vers la frontière. Elle ne s'est arrêtée à aucun barrage routier. Étant donné qu'il n'existait aucun passeport officiel, les gardes de frontière ne savaient pas à quoi devait ressembler un tel document. C'est comme cela qu'Eslpeth a finalement franchi la frontière menant au Pakistan - avec un soupir de soulagement.
+ Lire la suite
Voilée en Iran.

Après qu'ils ont traversé le Pakistan sans encombre, Beard et son compagnon néerlandais sont arrivés en Iran post-révolutionnaire. Ils avaient 7 jours pour traverser le pays. Beard était si affaiblie par son hépatite qu'elle pouvait à peine se tenir debout et encore moins conduire une moto. En raison d'une fuite sur un joint d'huile, son frein à tambour arrière fonctionnait mal et la transmission ne fonctionnait plus en raison de l'absence d'un ressort qui - s'il avait été possible d'en trouver un ici - aurait seulement coûté quelques centimes.

+ Lire la suite
À la frontière iranienne.

La plupart du temps, elle portait son casque Bell cabossé en guise de burka officieuse même si elle n'était pas sur sa moto de sorte à ce que la plupart des personnes pensent qu'elle était un homme. Finalement, les deux jeunes gens ont atteint la frontière turque - quelques heures avant que leur visa iranien n'expire.

+ Lire la suite

En route pour la maison.

Beard a passé quelques temps dans la partie orientale de la Turquie avant de reprendre des forces et de réparer sa fidèle R 60. Elle avait quitté l'Angleterre comme une jeune femme forte et en bonne santé de 65 kg. En Turquie, elle ne pesait que 41 kg. Après avoir à nouveau repris des forces, son voyage du retour l'a fait passer par la Grèce et l'Europe centrale pour rejoindre la Royaume-Uni assez facilement, hormis en ce qui concerne la « route de la mort » réputée dangereuse à travers la Yougoslavie.
« C'était une route bitumée à deux voies sans rambarde sur aucun côté. Nous avons rencontré sans cesse des camions qui essayaient de se doubler et prenaient toute la largeur de la route. Dans ces cas-là, nous devions rouler sur les bas-côtés. Parfois, il y avait même trois camions côte à côte et les accotements non pavés n'étaient pas non plus disponibles et on devait faire une embardée dans le fossé.
+ Lire la suite
«
Hollywood m'a déjà contacté pour en faire un film.
»

Elspeth Beard

Lorsqu'elle est arrivée dans sa ville natale de Londres, elle avait été sur la route pendant trois ans et affichait 56 000 km à son compteur. Elle avait démonté et remonté entièrement le moteur.
Beard a terminé ses études d'architecture et a passé 7 ans à transformer un château d'eau victorien en un bâtiment résidentiel unique tout en travaillant à temps complet et en élevant seul son fils.
Après avoir terminé le château d'eau, elle a fondé son propre cabinet d'architecture qui a déjà gagné de nombreux prix.
Son travail a déjà été présenté dans de nombreuses émissions télévisée et d'innombrables magasines. Un livre sur son voyage et peut-être un film devraient sortir bientôt - Hollywood l'a déjà contactée. Ce n'est pas étonnant avec une telle femme.
+ Lire la suite
Vers l'interview
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.
Motos appropriées.