Une suédoise rapide.

Eva Håkansson détient le record du monde de vitesse avec le streamliner qu'elle a conçu elle même.

Rapidité et environnement peuvent aller de pair – Eva Håkansson en est convaincue. L'ingénieur en mécanique, titulaire d'un doctorat, veut prouver au monde que les véhicules électriques, respectueux de l'environnement, peuvent aussi être rapides et séduisants, et que l'ingénierie mécanique est un excellent choix de carrière pour les femmes. En route avec la pilote de motos la plus rapide du monde, qui vient d'enregistrer un nouveau record du monde : 434 km/h à bord du streamliner « KillaJoule » qu'elle a conçu elle-même.

Les gènes en cause.

Eva Håkansson adore concevoir des véhicules complètement nouveaux, et les enfourcher pour participer à des courses. Cela vient certainement de ses gènes. Eva a grandi dans son pays natal, en Suède, et son père consacrait souvent ses soirées à bricoler des motos, et ses weekends à participer à des courses. Qui l'assistait ? La mère d'Eva. Conséquence logique : Eva s'est retrouvée sur les circuits dès son plus jeune âge.

+ Lire la suite

« Mon père était un ingénieur et un champion de moto. J'ai tout simplement hérité de sa passion pour les sciences et pour les motos », affirme Eva, qui a aujourd'hui 35 ans et qui vit aux États-Unis. « J'ai quasiment grandi dans son atelier de moto, il m'encourageait toujours à mettre les mains dans le cambouis. Il insistait pour que je travaille sur mes propres voitures et motos. En 2007, nous avons converti une moto traditionnelle en moto électrique ensemble. Ce fut le début de mon histoire d'amour avec les véhicules électriques. »

+ Lire la suite
«
Un véhicule électrique, c'est un peu comme du chocolat sans les calories.
»

Eva Håkansson

Chargée à bloc.

La moto qu'elle a construite avec son père a été baptisée « ElectroCat ». En janvier 2008, elle devint la première moto électrique enregistrée en Suède. Peu après, elle fut invitée à présenter son modèle ElectroCat au parlement suédois, et à discuter des avantages des véhicules électriques en tant qu'intervenante.

+ Lire la suite

« C'était certainement la première fois qu'une moto a été introduite dans le bâtiment du parlement. Les services de sécurité étaient un peu sceptiques initialement, jusqu'à ce qu'ils réalisent que la moto ne contenait pas de carburant. Heureusement, la moto rentrait tout juste dans l’ascenseur. Nous l'avons introduite dans le bâtiment du parlement pendant la nuit précédente, en passant par une des portes de derrière. On aurait dit un film de James Bond. »

+ Lire la suite
En 2008, Eva a publié son premier livre : « Hybridbilen – framtiden är redan här ». Pour ceux qui auraient besoin de rafraîchir leur suédois : « Le véhicules hybride – le futur a déjà commencé ». Comme Eva elle-même, ce livre était en avance sur son temps. Pendant ses recherches, elle a appris l'existence du véhicule électrique le plus rapide du monde – le « KillaCycle », une moto dragster électrique. Elle a pris contact avec son propriétaire, Bill Dube, pour avoir la permission d'utiliser la photo du véhicule dans son livre.
C'était une rencontre qui allait changer sa vie. Eva Håkansson et Bill Dube se sont mariés pendant l'été 2009. « C'était probablement le mariage le plus cinglé de ces dix dernières années, mais tout était parfait. Selon l'adage ' Lorsque l'anode et la cathode se rencontrent, des étincelles peuvent se produire ', nous avons échangé nos alliances fabriquées à l'aide de matériaux céramiques non conducteurs. La chapelle de notre mariage était le prototype d'un camion de livraison électrique. J'étais sur mon ElectroCat, et Bill pilotait une moto électrique. »
+ Lire la suite

Rapide et écologique.

Après leur mariage, les choses se sont précipitées. Aux commandes de la moto KillaCycle de Dube, elle a enregistré de nouveaux records lors de courses de dragsters sur 400 mètres. Pourtant, le couple a fini par réaliser qu'il faudrait une approche différente pour réussir à partager leur fascination pour les véhicules électriques avec les autres. Leur objectif était clair : Eva Håkansson voulait devenir la pilote de moto la plus rapide du monde.
« Étant donné qu'on avait déjà conçu une moto streamliner par nous-mêmes, on était très naïfs initialement », se souvient Eva en souriant. « On pensait qu'avec six mois et 10 000 dollars, on s'en sortirait. Au bout du compte, il nous a fallu dix fois plus longtemps que prévu, et nous avons dû investir dix fois plus d'argent que prévu dans le projet. Mais ça valait vraiment le coup. Le streamliner KillaJoule a surpassé tous nos rêves les plus fous. »
+ Lire la suite

Des années de travail sans relâche. Bill et Eva travaillaient et étudiaient à plein temps pendant ce projet. Le soir et le weekend, pendant leur temps libre, ils construisaient, modifiaient, ajustaient et préparaient le KillaJoule. En plus de tout ça, ils participaient à des courses pour promouvoir les avantages écologiques des motos alimentées par des batteries.

+ Lire la suite

Tous deux sont ingénieurs – c'est pourquoi ils ont rapidement pu adapter et moderniser le véhicule avec la technologie d'alimentation par batterie. Un sidecar a été fabriqué et le groupe motopropulseur a été converti de moteurs à courant continu qui semblaient dater de l'ère préhistorique vers des moteurs à courant alternatif, plus en phase avec l'ère de l'exploration spatiale. La moto la plus rapide du monde ? Un objectif qui semblait hors de portée à l'époque.

+ Lire la suite

« J'ai cette envie irrésistible de tenter des choses que personne n'a tentées avant moi », explique Eva. « Pour moi, il n'y a rien de mieux que de dépasser les limites de la technologie et de pousser mes capacités jusqu'à leurs limites. J'ai toujours voulu être la meilleure dans tous les domaines. Afin d'attendre l'objectif qu'on s'est fixé, il faut qu'on travaille dur tous les jours. Il faut qu'on le veuille tellement fort qu'on ne pense jamais à abandonner. Je suis plus passionnée par la conception que par la course et c'est important, car on passe 360 jours de l'année dans l'atelier et seulement 5 jours sur le circuit. »

+ Lire la suite

À la chasse aux records.

En 2014, Eva Håkansson a enregistré un nouveau record de vitesse officiel en tant que femme pilote de moto à Bonneville, avec une vitesse de 387,411 km/h. Deux semaines plus tard, elle était de retour à Bonneville pour analyser avec soin les données enregistrées dans la moto. En se basant sur ces informations, elle a déduit que la moto pouvait en théorie atteindre la vitesse de 426 km/h – une vitesse suffisante, à moins de 2 km/h près, pour se rapprocher du record non officiel existant pour une moto essence enregistré dans un aéroport britannique.
« Je suis retournée sur le circuit et j'ai décidé de pousser la machine au maximum », se souvient Eva. « Le compteur de vitesse a alors affiché 417 km/h, mais je savais que ce chiffre était trop pessimiste. Au fur et à mesure que leur vitesse augmente, les pneus avant grossissent et perturbent la valeur affichée sur le compteur de vitesse. Mais je n'étais pas certaine de la différence que cela pouvait représenter. Lorsque les gens qui mesurent le temps nous on dit que nous avions conduit à 434,883 km/h, j'ai su que j'étais devenue la pilote de moto la plus rapide du monde. Maintenant, nous sommes bien trop près de la barre des 483 km/h pour nous arrêter en si bon chemin. »
+ Lire la suite

Pleins gaz vers un futur propre.

Au mois d'août, Eva tentera une nouvelle fois de repousser les limites avec le KillaJoule au cours des Speed Trials qui se dérouleront sur le lac de Bonneville – dans l'espoir de battre un nouveau record. Elle décrit sa stratégie - utiliser la vitesse pour mettre en évidence le potentiel des batteries comme moyen de propulsion - comme une forme d'« activisme camouflé ». Et s'il faut qu'elle prouve en même temps que les femmes peuvent être des ingénieurs hors normes, ce sera une autre mission accomplie pour Eva Håkansson. Elle est fière de marcher dans les pas de son père, à qui elle doit ses connaissances et ses compétences. « Dès que je suis face à un problème épineux en mécanique, je l'appelle et il a toujours une solution pour moi. J'ai appris tellement de choses de lui. À l'origine, c'est lui qui a fait en sorte que je puisse enregistrer des records à bord d'un véhicule que j'avais construit de mes propres mains. »

+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.

Les autres modèles de la gamme.