De merveilleux souvenirs de Mongolie.

L’Int. GS Trophy de 2018 a beau être fini, son esprit perdure.

Ils sont venus, ils ont ridé et ils ont conquis les terres reculées d’Asie centrale au cours d’une inoubliable sixième édition de l’International GS Trophy. La Mongolie a accueilli 18 équipes en provenance de 21 pays qui ont intensément lutté entre elles dans leur quête pour la première place. Mais peu importe le résultat final, tous les participants partiront de la région de Genghis Khan avec d’inoubliables souvenirs de cette expérience unique.  

Tout le monde a gagné.

 Il n’y a pas de perdants, seulement des gagnants. Car ne l’oublions pas, les participants sont déjà les grands vainqueurs de leurs pays, et ont eu le mérite de décrocher l’une des trois places pour la finale en Mongolie. Et quel rider aventureux ne sauterait pas sur l’occasion d’un voyage tous frais payés pour les terres lointaines et sauvages de Mongolie pour défier les meilleurs  riders de BMW Motorrad GS amateurs de tous les continents dans un tournoi par équipe ? 

+ Lire la suite

Tout commence à la maison.

Tout commence à la maison.

Il n’y a rien de vraiment comparable à l’International GS Trophy. Rien qui n’unisse le monde de la moto dans l’esprit d’une compétition amicale avec l’occasion de créer des amitiés pérennes avec d’autres riders des quatre coins du globe, et ce, pas uniquement grâce motos que l’on monte (la R 1200 GS Rallye). Au cours de toutes les éditions de l’Int. GS Trophy, la communauté mondiale des riders de GS n’a eu de cesse que de grandir, et ceux qui ont été assez chanceux et talentueux pour participer à cet évènement, se sont vu devenir une part entière d’un irrésistible décor qui ne connait pas de limite, ni de frontière géographique ou linguistique.

+ Lire la suite

Après deux ans, et d’innombrables voyages de reconnaissance et d’exploration pour découvrir les meilleures endroits, nous avons vu 18 équipes internationales arriver dans la capitale Ulanbaatar au début de Juin pour 8 journées difficiles, intenses, épuisants mais toujours des compétitions amicales hors pistes. En plus des habituels favoris sur la piste de départ, des novices  du trophée comme l’Inde ou l’Australie ont été accueillis, de même pour deux équipes internationales féminines venant d’Afrique, d’Europe, d’Australie et d’Amérique.

+ Lire la suite
«
Le GS Trophy est une opportunité rêvée pour inspirer des femmes à poursuivre leurs rêves.
»

Julia Maguire, #261 Team AusAmerica

Les quantités connues et inconnues.

Aucune nation n’a gagné le Trophée GS international plus d’une fois, donc naturellement, de nombreuses prédictions furent émises avant l’évènement de cette année. Les champions en titre pouvaient-ils accomplir quelque chose d’inédit et gagner deux finales internationales consécutives ? Ou est-ce que les nouveaux arrivants australiens mettront des bâtons dans les roues aux concurrents ? Seul le temps le dira.

+ Lire la suite

Les habitudes gagnantes ont la vie dure .

Les habitudes gagnantes ont la vie dure .

Fait intéressant : La team Corée a pris la tête dès les premiers jours, suivis de près par la team Afrique du Sud, qui remettait son titre en jeu, et semblait savoir comment le défendre. Mark Dickinson, Eugene Fourie et Chris Meyer se s'étaient entrainés dur et préparés pour cette édition, où ils n'ont jamais descendu en dessous de la seconde place tout le long des 8 jours de la compétition. Le reste des équipes ont alors musclé leur jeu, et pas seulement lors des nombreux challenges rides.

+ Lire la suite

La communauté peut faire une vraie différence.

La communauté peut faire une vraie différence.

Les challenges évoqués au-dessus, connus comme des « special stages » consistaient en une variété d’épreuves, conçues pour tester la capacité des riders et des équipes à performer à leur plus haut niveau sous haute pression. Toutefois, il y avait des moyens de gagner des points plus aisément : les deux concours de photo, qui ont toujours lieu pendant les finales. Tout simplement, chaque équipe a deux chances de faire participer leurs communautés de riders locales en les faisant voter pour leurs deux plus belles photos de l’évènement, et ceux recevant le plus de votes reçoivent le plus de points.

+ Lire la suite

Dans les deux concours de photo, la team Afrique du Sud a littéralement écrasé la concurrence et a reçu bien plus de votes que n’importe quelle autre nation. En effet, les sud-africains ont marqué le score maximal, 50 points, ce qui les a aidés à consolider une précieuse avance au sommet du classement. Tous les marchés ont probablement pris une importante leçon pour les prochains évènements du trophée international. 

+ Lire la suite

Challenges

La Mongolie a offert aux participants une variété d’opportunités de rider quasiment infinie, des sentiers profonds et sablonneux à des canyons et rivières à traverser, sans compter les nombreuses pistes de gravier à travers de vastes plaines et les ravins aus pistes  sinueuses. Cependant, le véritable enjeu résidait dans les tests spécifiques. Là, une équipe talentueuse de marshals  a élaboré une grande variété d’exercices, conçus pour exposer toute faiblesse ou manquement. Peu importe combien de fois les pilotes se sont entrainés en équipe ou individuellement sur des exercices similaire, être capable de performer sous pression fait une différence vitale au niveau du classement.

+ Lire la suite
  • 1

    Trial Challenge

    As the name suggests, the "Trial Challenge" included a tricky trail. The ground changed between rock, loose sand and gravel. Each team member rode individually through the course, it was about riding as error-free as possible in the shortest time.

    Open in Maps
  • 2

    Magic Cliffs

    This tricky exercise tested the condition of the teams, because they had to venture into the deep canyon on foot and without their motorcycles, only with the help of a BMW Motorrad Navigator GPS device. The goal was to find a waypoint on which the coordinates for the next point were written. In total, four coordinates needed to be found to lead the team back to the starting point, as well as a series of letters, which would form a sentence (Make Life a Ride).

    Open in Maps
  • 3

    Camel Head

    Camel Head — a trials challenge which took place among impressive rock formations. There, the teams rode and walked their R 1200 GS Rallye bikes across various sections of a tight, twisting course — all against the clock of course.

    Open in Maps
  • 4

    Dry Lake

    This special stage took place in the middle of a dry lake bed under the burning Mongolian sun. This ‘start and stop exercise‘ was a lot more challenging than you might think: All three team members had to drift their GS over the narrow slalom track for a while before they came to a halt in a marked field on the dry ground.

    Open in Maps
  • 5

    Metzeler Challenge

    This was a tyre changing exercise that involved the removal and reinstallation of a Metzeler Karoo 3 tyre on a rear wheel of a R 1200 GS Rallye. The outcome was a lot of tired participants, a lot of cheering and a few well-worn tyre levers.

    Open in Maps
  • 6

    Lava Canyon

    This was a towing exercise – one of the favourites at every Int. GS Trophy event – where one of the team members uses his R 1200 GS Rallye to tow his team-mate’s bike (with the engine off) over a winding and hilly trail, with the third team member rides alongside.

    Open in Maps
  • 7

    Marmot Challenge

    Working in teams, the participants had to set up a packed Marmot tent on time - unlike every evening in the camp but this time against the clock. Before the clock stopped, two of the team members had to go in and close it before they could jump out and take it down as quickly as possible.

    Open in Maps
  • 8

    Ongi River

    A certain degree of wetness: This special stage was a slalom course that involved all team members crossing the river four times on their R 1200 GS Rallye bikes, while negotiating a tight course through deep gravel — against the clock of course.

    Open in Maps
  • 9

    Orhon View

    "Orhon View" took place in picture-postcard surroundings but the participants didn’t have too much time to look around, as this Special involved all three team members negotiating a course that twisted and wound its way in-between big boulders, over small rocks and by-passing lots of natural vegetation. The scrape of metal against rock-face was heard all too frequently.

    Open in Maps
  • 10

    Forest Trial

    A course through alluvial forests as an exercise in uniformity: This Special required the team riders to complete a tight, twisty course — one after the other — that wound its way through the woodland. The idea was for each rider to pass the finish line as close in total time to that of his or her team-mates.

    Open in Maps
  • 11

    Bow and Arrow

    A challenge that wasn't about power and riding skills: Each team had bows and arrows in hand and the chance to literally shoot their way up the points table. Eight shots were allowed by each team and the individual scores were added up.

    Open in Maps
  • 12

    Buhin Gol

    The last will be the first: Over a marked course, with a right-angled turn, the teams took it in turns to ride as slowly over the course as possible, without putting a foot down. The clock started when the third rider crossed the start line — and finished when the first rider crossed the finish line.

    Open in Maps
  • 13

    Shell Challenge

    Special stage on a rocky outcrop: two fuel canisters had to be carried on the back of the R 1200 GS Rallye by a pillion while its rider negotiated a tight, rocky course against the clock. Each team member had to ride the bike and also be a pillion once.

    Open in Maps
  • 14

    Monster Trial

    The final stage was another tough one: The timed trial’s three ‘mini-specials’ included each participant having to walk their R 1200 GS Rallye backwards downhill and through a slalom course. This was followed by a ‘ride the garage’ special where the bike had to be ridden through a narrow labyrinth. Then, the third challenge was called the ‘wild horse turn’, where the bike had to be ridden inside a marked square, turned sharply and then returned to the starting point.

    Open in Maps
«
Les challenges font partie du jeu, mais le partage de voyages à travers ce pays magnifique reste l’évènement principal
»

Konstantin Zolotarev, #213 Team Russia

Sur le fil.

A l’approche des derniers jours, trois équipes étaient toujours en lice pour le titre. La team France comme la team USA se sont bien battus jusqu’au bout : seulement deux petits points les séparaient de la tête après les tests spéciaux finaux. Cependant, la team Afrique du Sud, au niveau constamment très élevé s’est vue couronnée d’un titre de champion dûment acquis et célébré. Toutes les autres équipes se joignirent à eux pour célébrer ce titre.  Mark Dickinson de la team Afrique du Sud résume parfaitement la philosophie de l’évènement « le plus important est que ça diffuse l’amour de et pour BMW Motorrad. L’esprit des GS, c’est l’unité pour moi » 

+ Lire la suite

Ça y est ! le trophée GS 2018 est fini.

Vous avez raté un jour ? pas de panique. Vous pouvez retrouver des moments fascinants, les expériences les plus marquantes et les sensations GS les plus primordiales des 8 jours entiers de la compétition

Voir tous les highlights
Plus d'histoires qui peuvent vous intéresser.
Les motos en lien avec cet article.