Une passion explosive.

La mannequin, motocycliste et pratiquante de boxe thaïlandaise Patricia Gebauer.

Être mannequin et pratiquer un sport extrême, ce n'est pas contradictoire. Patricia Gebauer en est la preuve vivante. Née à Munich, elle adore faire de la moto et garde la forme en pratiquant le muay thaï, un art martial thaïlandais. Le fait de risquer la fracture et des contusions en s'adonnant à l'art martial le plus dur au monde n'empiète en aucun cas sur sa passion.

La belle sur le ring.

Une usine désaffectée. Les projecteurs et les flashs de studio sont installés dans un petit coin perdu du grand hall. Le photographe pointe son objectif sur la mannequin. Derrière elle se trouve la S 1000 XR – c'est une séance de shooting pour BMW Motorrad. Dix clics sur l'appareil et le tour est joué. La voilà repartie pour le prochain lieu de séance photo. Pour Patricia Gebauer, ce n'est pas stressant du tout. Après tout, c'est une vrai pro.
Un mannequin aux longs cheveux blonds, aux yeux bleus et au corps d'athlète. Ce qui la distingue de nombreux autres mannequins, c'est sa passion pour les sports extrêmes. Elle passe une bonne partie de son temps libre sur le ring. Patricia Gebauer pratique le sport national thaïlandais appelé muay thaï, également connu sous le nom de boxe thaï. Un art martial traditionnel utilisé par l'armée thaïlandaise pendant la guerre.
+ Lire la suite
À propos de la S 1000 XR

De la gym ? Pas question.

De la gym ? Pas question.

Au début, Gebauer voulait s'entraîner en salle de gym pour garder la forme. Mais elle trouvait ça ennuyeux et impersonnel. Elle s'est présentée à différents clubs de boxe à Munich et a rencontré le légendaire pro de muay thaï, Günter Scheller. Il lui a présenté cet art martial et Gebauer a compris que c'était le type de sport fait pour elle. Dix mois plus tard, elle a fait sa première compétition. « J'étais très nerveuse pour mon premier combat car je savais que j'allais être confrontée à un adversaire féroce après cette courte période de formation. Mais je voulais relever le défi », se souvient-elle.

+ Lire la suite

De débutante à adversaire farouche.

De débutante à adversaire farouche.

Patricia a perdu son premier combat, mais s'est rendue compte qu'elle devait relever à nouveau le défi. « J'ai commencé à m'entraîner deux fois par semaine. Puis je suis vite passée à deux fois par jour », explique-t-elle. En un rien de temps, elle était devenue pro – et une adversaire farouche. Car derrière ce beau visage se cache une volonté de fer. À tel point qu'elle accepte de prendre le risque de se blesser, un risque qui va de pair avec ce type de sport. « Je prends sur moi et veille à ne pas être blessée. Car c'est moi qui dois en assumer les conséquences », explique-t-elle en faisant référence à sa carrière de mannequin.

+ Lire la suite

Knockout avec le coude.

Les fractures et les chocs arrivent fréquemment dans le muay thaï, pour lequel le plein usage de la force physique est autorisé. Pendant le combat, tout le corps est mobilisé », précise Patricia.
« Il ne s'agit pas simplement de cogner comme à la boxe traditionnelle. Le muay thaï intègre aussi des éléments de combat qui rappellent le ring ». Patricia se sert souvent de son coude à la boxe thaï. « Le coude est la partie la plus dure de notre corps, ce qui en fait une bonne arme pour mettre l'adversaire K.O. ».
+ Lire la suite
«
J'adore le pouvoir que l'on ressent sur une moto.
»

Patricia Gebauer

Sensation de liberté sur la moto.

Blessures ou pas – Patricia Gebauer veut continuer à pratiquer la boxe thaï pendant au moins cinq ans de plus. Pour se tenir à jour sur cet art martial, elle voyage tous les ans en Thaïlande pour y apprendre les dernières techniques de combat.
Elle a découvert la moto en Asie du Sud-Est. Dans les petites rues passantes de l'arrière-pays thaïlandais, elle a découvert une sensation de liberté absolue. « J'adore cette liberté et le pouvoir que l'on ressent sur une moto. J'ai l'impression de pouvoir tout maîtriser ! »
+ Lire la suite
Qu'est-ce que le muay thaï?

Le muay thaï, également connu sous le nom de boxe thaï, est le sport national thaïlandais. Il a évolué par rapport aux arts martiaux traditionnels et il est né sur les champs de bataille. Le combat a généralement lieu sur le ring avec des gants de boxe. Pendant le combat, il est permis de se servir de ses pieds, des tibias, des poings, des coudes et des genoux. L'étreinte est également autorisée. En raison du risque de blessure, le muay thaï fait partie des sports de combat les plus intensifs au monde.

D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.

Les autres modèles de la gamme.