Le Loup en tenue GS.

Comment Tomm Wolf est devenu «M. GS Trophy».

Tomm Wolf n'a pas eu besoin d'être élu pour devenir « M. GS Trophy ». Le directeur sportif du GS Trophy International a gagné son surnom grâce à son expertise de la GS et à son enthousiasme contagieux pour l'aventure et les motos. Après le cinquième challenge en Asie du Sud-Est, il se souvient de ses nombreuses années d'expérience aux commandes de cette moto de légende. Lorsque la première BMW GS a été mise sur le marché en 1980, Tomm Wolf était déjà passionné par l'enduro depuis de nombreuses années. Sa compagne : une BMW customisée. « En 1978, j'ai acheté ma première moto BMW et je l'ai modifiée afin qu'elle tienne le coup lors de mes trajets », précise Tomm. Sa moto devait rouler sans déficience sur des terrains accidentés, comme en Afrique. Il a donc installé un plus gros réservoir et des fourches de roue avant plus longues. « Mais lorsque BMW a sorti la première R 80 G/S en 1980, c'était précisément la moto que j'attendais ».

Chaque nouveau modèle est meilleur que le précédent.

Bien sûr, BMW n'était pas le seul constructeur à produire des motos dédiées à l'aventure à l'époque. Mais la GS a toujours été la moto de prédilection de Tomm. Grâce notamment à sa fiabilité et à sa longévité, les facteurs les plus importants lorsqu'il conduit sur des routes isolées, loin de chez lui et de toute civilisation. « Avec la GS, tu n'as jamais de problèmes avec le moteur, la boîte de vitesses ou l'arbre de transmission. En plus, son centre de gravité bas était tout simplement parfait pour partir à l'aventure. J'ai toujours eu l'impression que la GS était ' ma moto ' et c'est encore vrai aujourd'hui. Peu importe quel modèle je conduis, je me dis toujours : ça ne pourrait pas être mieux. Et soudainement, un nouveau modèle sort, et il surpasse encore le modèle précédent. Je ne sais pas comme il y arrivent ».
+ Lire la suite

Un véritable instructeur.

Un véritable instructeur.

La passion de Tomm pour la GS a mené cet entrepreneur indépendant à bâtir sa carrière sur son loisir favori. Lorsque BMW Motorrad décida d'ouvrir un parc d'enduro dans la ville de Hechlingen en Bavière au début des années 1990, Tomm Wolf fut un des premiers instructeurs et mit en place le programme de formation. Il était aussi là lorsque BMW lança la moto sportive polyvalente R 1200 GS en Afrique du Sud en 2003. Plus tard, il œuvra comme instructeur en chef pour le Trophée HP. En 2008, Tomm devint le responsable du parc enduro d'Aras de los Olmos, en Espagne, qui fut créé sur le modèle du parc de Hechlingen. Il décida de nommer son parc « Malelobo », ce qui signifie « mauvais loup ». « Ce fut un coup de cœur », insiste Tomm. « Je propose des cours d'enduro avec le soutien de BMW. Le parc continue de se développer de plus en plus ».

+ Lire la suite

L'enduro repose avant tout sur l'esprit d'équipe.

Ceux qui ont le feu en eux le communiquent aux autres. Tomm Wolf était donc prédestiné pour le rôle de directeur sportif du GS Trophy International. L'expérimenté pilote d'enduro occupe ce rôle depuis 2010. Il s'assure que toutes les activités de pilotage sont sûres, tout en restant excitantes.
Malgré les exercices de routine que son travail implique, les pilotes peuvent ressentir sa passion sincère. « La GS, c'est mon univers, ma vie », affirme Tomm. « C'est tellement excitant de partager toutes mes expériences avec d'autres pilotes de GS passionnés. » Tomm sait ce qui compte dans les courses d'enduro : l'esprit d'équipe et la cohésion. Il incarne cette attitude.
+ Lire la suite
«
La GS, c'est mon univers, ma vie.
»

Tomm Wolf

En route pour la Thaïlande pour le Trophée.

En route pour la Thaïlande pour le Trophée.

Tomm vient juste de rentrer du dernier GS Trophy International en Thaïlande. « Monsieur GS Trophy » est encore sous le charme lorsqu'il évoque ses trois mois passés dans un pays regorgeant de merveilles naturelles et de monuments culturels. Il est convaincu que la Thaïlande est un des meilleurs endroits pour l'enduro. À son avis, c'était l'événement GS Trophy International le plus exigeant organisé jusqu'à maintenant, mais aussi le plus satisfaisant.

+ Lire la suite

« C'est exactement ça, l'enduro. Il faut pouvoir tenir la distance. C'est un sport exigeant, honnête, sans fioritures », affirme Tomm. La participation à l'événement montre que la fascination pour la GS atteint une audience de plus en plus large. « Le GS Trophy a pris une ampleur considérable. Au début, il y avait cinq équipes, aujourd'hui il y en a 19. Si on tient compte de l'attention que nous attirons sur les réseaux sociaux, on dirait qu'on organise les Jeux olympiques de l'enduro. Je suis très fier de voir à quel point l'événement a progressé ».

+ Lire la suite

Un sport d'équipe.

Tomm Wolf rentre chez lui avec des expériences inoubliables après chaque événement, et autant de nouveaux amis. Ce sont des gens comme lui, qui ont une passion pour l'enduro et la GS. « Aucune autre moto ne rassemble les pilotes comme le fait la GS », souligne Tomm. « Les gens pilotent ensemble, ils en bavent et ils s'entraident à chaque GS Trophy. C'est comme ça qu'ils se font de nouveaux amis. La plupart d'entre eux veulent revenir pour nous aider à organiser la prochaine édition. Faire partir de cette communauté internationale d'aventuriers a quelque chose de spécial. Je suis incapable d'imaginer ma vie sans ma GS ».
+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.

Les autres modèles de la gamme.