BMW Motorrad célèbre ses 90 ans.

C'est à notre tour de vous remercier.

BMW Motorrad fête ses 90 ans – c'est une vraie raison de se réjouir. Mais tout le mérite ne nous revient pas. Nous ne serions jamais arrivés là sans tous les amis de BMW Motorrad, qui nous sont restés fidèles pendant toutes ces années, et ont représenté la marque BMW avec autant de passion. Revivez 90 ans de passion, 90 ans d'innovation, et 90 ans de progrès dans cet article spécial. Bonne lecture !

Les années 20

Les bases sont posées.

Spécial Web

Max Friz – l'inventeur du moteur à pistons opposés.

Max Friz – l'inventeur du moteur à pistons opposés.

C'est le 2 janvier 1917 que s'allume l'étincelle qui donnera naissance à la moto BMW. Ce jour-là Max Friz, ingénieur diplômé âgé de 33 ans, prend ses fonctions chez BMW. Peu avant, le Souabe avait, suite à des divergences de vues, donné sa démission chez son ancien patron Paul Daimler à Stuttgart. Une aubaine pour BMW comme on le constatera par la suite.

L'interdiction de construire des avions et des moteurs d'avions, instaurée par le Traité de Versailles du 28 juin 1919, Le futur de BMW parait pour le moins incertain. Mais Max Friz, promu entre-temps ingénieur en chef chez BMW, consacre alors toute son attention à la moto. Dès décembre 1922, à peine plus de 4 semaines après en avoir reçu mission, Friz avait conçu la première moto BMW sur la planche à dessin à l’échelle 1/1. Au cœur de sa conception : le nouveau concept de transmission du moteur bicylindre à plat, le boxer BMW.

+ Lire la suite

Les années 30

BMW fait sensation sur les circuits d'Europe.

Spécial Web

Les années 40

L'esprit pionnier s'impose à nouveau.

Spécial Web

Le renouveau avec la R 24

C'est sur la base d’une machine d'avant-guerre que la première BMW d'après-guerre est construite à Munich. Des machines-outils empruntées à d'autres établissements permettent un redémarrage extrêmement pénible. Il faut aussi l'autorisation des Alliés qui ne prévoit dans un premier temps que la construction d'une moto monocylindre de 250 cm³ au maximum. Les plans d’étude sont finis en été, mais la première BMW R 24 n'est livrée que peu avant Noël 1948. La moto possédait un moteur de 247 cm³, avec une puissance de 12 ch. L'année suivante, BMW Motorrad livre près de 10 000 unités de cette moto à ses clients. Un an plus tard, le volume passera déjà à 17 000 unités.

La partie cycle de l'ancienne R 23 accueille désormais un monocylindre modernisé doté d’un correcteur d'avance à allumage centrifuge. La boîte quatre rapports avec sélecteur au pied à cliquet est également nouvelle. BMW réussit avec la R 24 un retour remarqué. Parmi les premiers clients, mentionnons l'escorte du Président de la République fédérale, Theodor Heuss.

+ Lire la suite

Les années 50

R 68 – la « machine à 100 miles »

Spécial Web

Les années 60

Les motos BMW aux quatre coins du monde.

Spécial Web

Les années 70

Le carénage intégral, une innovation

Spécial Web

Conçue en soufflerie : la R 100 GS

Conçue en soufflerie : la R 100 GS

Avec la R 100 RS, BMW Motorrad présente la première moto de série dotée d’un carénage intégral développé en soufflerie. Outre la recherche d’une bonne aérodynamique, les spécialistes se sont concentrés sur la protection du pilote contre le vent et les intempéries. Par ailleurs, la R 100 RS est la première BMW d'un litre de cylindrée. Sa vitesse maximale de 200 km/h la place aussi en tête des plus rapides – Mais contrairement à ses rivales, la R 100 RS permet au pilote d'adopter une position décontractée derrière le carénage, même à grande vitesse. Pour BMW, ce modèle représente la naissance du segment des GT sportives !

+ Lire la suite

Les années 80

Un nouveau segment : le trail de voyage

Un nouveau segment : le trail de voyage

Après son entrée réussie en compétition, la moto tout terrain est lancée sur le marché en 1980 sous une forme modifiée : le trail de série BMW R 80 G/S. G pour « Gelände » (tout terrain) et S pour « Strasse » (=route). Une spécificité en particulier fait sensation : le premier monobras oscillant au monde, le Monolever BMW, qui ne guide la roue arrière que d'un seul côté. Ce modèle initie un nouveau segment de motos de voyage et d'aventure de grande taille, confortables, qui reste un pilier important de la gamme de motos BMW jusqu'à nos jours.

Au début des années 80, BMW met les Boxer à l'épreuve. Et ce, en plein désert. BMW sort victorieux du rallye le plus éprouvant du monde grâce au Français Hubert Auriol, surnommé « l'Africain » en raison de ses talents de navigateur. Un succès avec lequel Auriol récidivera en 1983. En 1984 et en 1985, il est relayé par le Belge Gaston Rahier qui s'inscrit à son tour avec sa BMW dans le palmarès des vainqueurs de l’épreuve.

+ Lire la suite

La naissance d'un nouveau segment.

Spécial Web

Les années 90

BMW Motorrad : des innovations convaincantes.

Spécial Web

Les années 2000

Retour sur le circuit.

Spécial Web

Aujourd'hui

Make Life a Ride.

Spécial Web
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.