Des courses de vitesse, du style et beaucoup de bruit.

Au Glemseck 101, la musique et les motos on donné le ton.

Sa réputation n'est plus à faire dans le monde des festivals intternationaux de moto : le Glemseck est un évènement regroupant les motos les plus folles et démantes. A leanberg, les roues arrières y vont de bon train sur le circuit Solitude - et les plus grands acteurs de la scène internatinale de custom placent la barre très haut en matière d'inspiration. Près de 40 000 visiteurs étaient présents pour cette rencontre de 3 jours entre rock 'n' roll et moto customisées.

A vos marques, prêts, partez ! Laura, la fille au drapeau en plein décollage.

Juste à la limite.

Dans l'ancienne ligne droite de départ du circuit historique de Solitude à Leonberg, vous ne pouvez même pas vous entendre penser. Deux coureurs se tiennent au début du quart de mille et font rugir leur moteur en même temps.  L'instant suivant, la fille au drapeau Laura lève le bras , et saute simultanément dans les airs pour atterrit sur une balle de paille. Le drapeau est baissé, les motos s'élancent à toute allure - les gaz sont à fond et les pneus laissent leur marque sur l'asphalte. Caoutchouc brûlé au nez, fumée dans l'air. 

+ Lire la suite

Tête à tête.

 Vrais duels : Glemseck ne signifie rien de plus que l'un contre l'autre.

Tête à tête.

En ce moment, non seulement les yeux des coureurs s'illuminent, mais ceux des spectateurs dans la tribune pleine à craquer aussi. Leurs têtes bougent avec la vitesse des motos qui passent - quelques secondes suffisent, il n'a qu'à  les regarder. C'est ça le Glemseck 101. Il est temps d’accélérer le rythme. Un contre un - c'est ce que signifie 101 - dans le même système que le KO en boxe. Voilà l'ordre du jour tout au long du weekend.  

+ Lire la suite

Les Sultans du Sprint.

Toujours différent et démant : les Sultans du Sprint se démarquent des autres.

Tout tourne autour du Sprint.

Les sprints du légendaire circuit sont répartis entre différentes catégories : la course de Café Racer a enchanté les fans de moto Heritage. Il y a aussi la course internationale, le Classic Racer Sprint et la catégorie de verres à liqueur pour les motos de 50 cm3 - la course de vélomoteur. Le StarrWars Sprint  se concentre lui sur les motos à arrière fixe. La course des sultans du Sprint fait sensation - les amateurs de motos et les customisateurs de toute l'Europe y participent. Le maître incontesté dans cette catégorie est le Français Sébastien Lorentz du Lucky Cat Garage. Il a débuté en tant que pilote au Glemseck sur le sprint Beemer en 2014, après lequel il a créé sa propre catégorie. Les Sultans of Sprint ont débuté en 2016 avec le turbo, le compresseur et l'oxyde nitreux. En attendant, une série de courses à l'échelle européenne a été créée, qui est courrue par l'ensemble des passionnés. "Nous sommes un cirque itinérant voyageant de course en course", explique Sébastien. 

+ Lire la suite

Bienvenue sur la Classe Factory !

Bienvenue sur la Classe Factory !

En 2018, les Sultans du Sprint ont également introduit une nouvelle catégorie, Factory dans leur série de courses. Les moteurs à quatre temps ou à refroidissement par eau sont autorisés. BMW Motorrad a obtenu deux des places de départ convoitées. À Glemseck, les deux coureuses Amelie Mooseder (Spitfire / VTR Customs) et Rolf Reick (Little Go Beep / Krautmotors) se feront face sur la ligne de départ du dragstrip et affronteront devant une mutitude de zombies, Yeti, Frankenstein et Hercules. Les sultans portent des tenues folles. Parce que la vitesse, la performance et la puissance sous forme de style, de créativité et de folie font vraiment partie de la course. A la fin, il y a des points attribués pour la course (scary Factor) mais aussi des points consacrés au design et à l'aspect créatif (Party Monster Bonus). 

+ Lire la suite

C'est un honneur d'être là.

C'est un honneur d'être là.

Comme la Grim Reaper, Rolf Reick arrive - un squelette est peint sur sa combinaison noire. Avec "Little Go Beep", M. Krautmotors prend la troisième place du sprint Factory. Amélie ne monte pas sur le podium mais elle est heureuse de prendre la quatrième place. "Participer à une course de vitesse avec les sultans est une vraie récompense. Obtenir une de ces rares positions est unvéritable plaisir. Sur le coté, les gens célèbrent et nous encouragent. C'est génial", déclare Amelie, qui espère marquer plus de points durant la prochaine course avec un dinosaure comme mascotte. Les Sultans de Sprint sont la troupe la plus spectaculaire au Glemseck. "La résonance est incroyable, car les motos ont été incroyablement reconstruites. Elles sont extrêmement bruyantes, extrêmement rapides. Il se passe beaucoup de choses lors des qualifications et des courses", déclare Christian Pingitzer, responsable de BMW Motorrad Heritage / Custom.

+ Lire la suite

BMW Boxer Sprint

Comme une navette spatiale.

Un autre moment fort du Glemseck suivra avec le BMW Boxer Sprint le dimanche. La crème de la crème de la scène Custom montre ses plus beaux modèles. Huit des plus grands personnalisateurs, huit conversions spectaculaires sur BMW Motorrad s'affrontent dans cette course. Cristian Sosa de Sosa Metalworks à Las Vegas pousse sa SMW 61-B jusque la ligne de départ- curieusement observée par de nombreux visiteurs. Son travail sur mesure est reconnu pour ses pièces artisanales et son application sur les métaux. Le corps de la SMW 61-B est en aluminium moulé à la main, laissé brut pour montrer le savoir-faire. Cristian l'aime pure, sans peinture.  Sa SMW 61-B poursuit l'énoncé de mission de la navette spatiale américaine Atlantis de la NASA. Le 61-B était la première mission de navette dans laquelle un Mexicain faisait partie de l'équipage. "Je suis originaire du Mexique et la moto ressemble à une navette spatiale en construction." Rien d'étonnant à ce que Cristian décolle presque et participe à cette course effrénée sur 200 mètres. 

+ Lire la suite

Bon moment pour "Schwarzwerk 101".

Le coureur américain Nate Kern se classe troisième dans la BOS NineT (Van Harten Performance Team). E finale, Norbert Rebholz sur le «Rwarzwerk 101» de R nineT Carbon (Team BMW Motorrad Race) et Alessandro Giuzio sur le Badass (Impossible Garage) ont été honorés. Norbert s'éloigne et monte directement à la première place. Parmi les customisations exquises et uniques de R nineT figurent Ben Saggers sur le "Moksha" (Motos de Sinroja), Eak Tanadit sur le "Coureur de fer" (K-Speed), Isidoro sur le "Coyote" (Motocyclettes à carburant sur mesure) et Dan Riley sur le " Maxx Headroom "(Conception Gunn). Sur la piste, les têtes se tournent vers ces mots aux sonorités incroyables. Dan Riley met les pneus arrière de "Maxx Headroom" à température. Il a travaillé sans relâche pendant un an sur cette moto. "La motivation était de créer une moto faite pour le plat, super hooligan qui soit à la fois un modèle de rue et de piste", a déclaré Dan à propos de la customisation qu'il avait conçue pour les courses de piste plate aux États-Unis. Il appélé sa moto à partir du personnage de MTV des années 80.

+ Lire la suite

Si Iron Man était un pilote.

Si Iron Man était un pilote.

Eak Tanadit de K-Speed, un customisateur thaïlandais, est ravi de l’atmosphère du Glemseck: "C’est précisément ici que tout motard rêve de faire de la moto custom et de rencontrer des personnes partageant les mêmes idées." Il présente fièrement son Iron Racer, avec lequel il participe également au BMW Boxer Sprint. "C'est un rêve de conduire cette machine dans son pays d'origine, le pays connu pour sa technologie et ses motos." Eak a été inspiré par «Iron Man». Si le personnage de bande dessinée et le héros de film Tony Stark avait une moto de, elle devrait probablement ressembler à ceci. "J'ai mis mon style caractéristique, mon look brut et métallique et ma silhouette distinctive dans cet engin, pour le rendre parfait. Pour être honnête, c'est le projet le plus difficile que j'ai jamais réalisé. Ce n'était pas facile de personnaliser ce genre de moto. " Il aime particulièrement les cache-phares - la partie la plus difficile de la customisation selon lui.

+ Lire la suite

Customiser et visions

Authentic and tailor made.

First time in Leonberg: Customizer Karles Vives from Fuel Bespoke Motorcycles (left) and his driver Isidoro.

Authentic and tailor made.

«À mon avis, Glemseck est l’un des festivals les plus authentiques», déclare Karles Vives de Fuel Bespoke Motorcycles. Qu'il s'agisse de visiteurs, d'organisateurs ou de personnalisateurs, pour Karles, ce sont tous de vrais amateurs de motos anciennes et personnalisées, "qui se passionnent pour toutes les courses et tous les événements du festival". Il est l'un d'entre eux. Avec sa conversion réussie en Coyote, l’Espagnol mérite le respect avec son Scrambler dans le Boxer Sprint - c’est l’une des 15 motos personnalisées qui ont amené BMW Motorrad à Leonberg. "La communauté nous a beaucoup félicités pour notre personnalisation et les prestations de nos motos ont été excellentes", a déclaré Christian Pingitzer de BMW Motorrad, qui a résumé le week-end avec émotion et passion.

+ Lire la suite

Quand une moto vous emporte.

Quand une moto vous emporte.

Le projet de R nineT plutôt controversé vient d'Allemagne : Bernhard Naumann, alias Blechmann, présente son Giggerl au Glemseck. Les courses ne commencent pas sur la ligne de départ. De nombreuses pièces ont été démontées, un tout nouveau front a été créé : une œuvre d'art faite de métal et de tôle. Les lignes sont changées et la base n'est plus reconnaissable. "Un gros problème pour moi a été de chasser le côté hipster" ". C'était un travail difficile." Sa vision personnelle - un concept car - était née. Un tel engin peut dérouter certains visiteurs au Glemseck. Et c’est la raison pour laquelle cela s’intègre parfaitement dans un lieu.

+ Lire la suite

Le pilote Américain Nate Kerm se donne toujours à 100%.

Photos : Marc Holstein et Christine Gabler.

+ Lire la suite
D'autres histoire qui pourraient vous intéresser.
Les motos en lien.