Pilote une fois, pilote toujours.

Le champion du monde de courses de moto Karl Maier et la R nineT Scrambler au Wheels and Waves.

Karl Maier n'avait pas fait de course depuis 20 ans. Mais en 2016, le quadruple champion du monde de s'est engagé sur la course de du sur sa R nineT Scrambler. Avec sa propre R nineT Scrambler, qu'il a lui-même préparée, il montre clairement à la concurrence qu'il n'a rien oublié.

Tous les yeux se posent sur Karl Maier avec son équipement de course des années 80, couvert des logos de ses sponsors, et son casque bavarois. Quand il sort sa toute nouvelle R nineT Scrambler dans la zone du paddock, une foule s'entasse autour de la célèbre figure de proue de l'univers speedway. « Je me sens comme un John Travolta du Wheels and Waves. C'est fou qu'ils me connaissent tous », explique Karl en souriant fièrement au groupe.

Gaudi avec la Scrambler

Nouveau territoire.

Au cours de sa longue carrière en tant que pilote de speedway, Karl a vécu de nombreuses expériences, mais la piste colorée de courses hippiques de San Sebastián, en Espagne, est un nouveau territoire pour lui. Ici, toute une horde de classiques Flat Trackers américains et de motos tout terrain britanniques d'un autre temps rencontrent les tous derniers modèles de Scrambler.
Sur la piste de flat track d'El Rollo, il y a à peine quelques catégories de course. Celles-ci ont été réunies par Gary Inman, dit M. Sideburn magazine et organisateur du Dirt Quake, ainsi que les organisateurs de l'événement Wheels and Waves. Les pilotes viennent des quatre coins du monde et certains ont très peu d'expérience sur les flat tracks, mais tous veulent être les plus rapides. Le soleil brillait et les conditions météo étaient idéales pour les pilotes et le public.
+ Lire la suite

Numéro 48, comme toujours

Karl a lui-même préparé la toute nouvelle R nineT Scrambler au cours des dernières semaines dans son atelier à Neufinsing, près d'Erding. Il l'a repeinte et ornée de diamants bavarois. « En réalité je n'ai pas modifié grand-chose, j'ai simplement remplacé le repose-pied droit par une fixation que j'ai pour habitude de prendre sur mes courses de speedway », explique-t-il. À part cela, la Scrambler, qui a revêtu son ancien numéro de course, le 48, était pratiquement d'origine.
Le 48 fait référence à ses titres : quadruple champion du monde, huit fois champion d'Allemagne. Cette moto préparée hors-piste est une excellente façon de s'amuser en-dehors des route. Cependant, il y a eu un moment d'appréhension pendant le contrôle technique, car les organisateurs ont considéré que les pneus Metzeler Karoo 3 homologués pour la route présentaient un profil trop rigide. Après plusieurs discussions concernant le contenu des appels d'offre techniques, ils ont finalement été approuvés pour le démarrage.
+ Lire la suite

Parmi les participants se trouvaient deux grands noms des séries DTRA britanniques, une scène de flat track qui n'attire que quelques adeptes en Allemagne, qui compte un nombre insuffisant de pilotes et offre très peu d'occasions de s'entraîner. En Europe, les pilotes de flat track ne sont pas vraiment les bienvenus sur les pistes professionnelles, car le Speedway, genre de course plus populaire, domine habituellement.

+ Lire la suite

Le flat track est né aux États-Unis et y est devenu un sport de course populaire et abordable à la fin des années 50. La relance générale des courses motorisées au cours des dernières années a vu apparaître aussi une série de courses amateurs peu réglementées. El Rollo a surgi dans un contexte naturel d'établissement d'une piste de flat track en Europe continentale, près de l'événement Wheels & Waves.

+ Lire la suite
Dès le premier tour, Karl a prouvé qu'il n'avait perdu aucune de ses capacités au cours des 20 dernières années. Bien que le sol argileux d'Espagne soit complètement différent des pistes classiques de Speedway, il a su manier la Scrambler comme un pro. On pouvait ressentir l'émotion suscitée par Karl avec les 110 chevaux de sa machine, glissant sur les virages avec des pneus sous-gonflés – pour d'obtenir la meilleure adhérence possible. Avec un poids à vide de 220 kilos, cette moto est difficile à contrôler sur une telle piste. Par ailleurs, il s'agissait des premiers tours d'entraînement de Karl sur une Scrambler.
Mais il ne serait pas Karl Maier si même dans ces conditions, il ne maîtrisait pas la situation. Quadruple champion du monde sur long parcours, huit fois champion d'Allemagne et cinq fois finaliste aux Speedway World Championships, c'est une légende vivante. Karl est aussi bien pilote de course que remarquable boute-en-train, dont le comportement extraverti et charmant envoûte tout le monde. Les participants d'El Rollo connaissaient le bavarois de 59 ans et ont été honorés de pouvoir rivaliser et perdre contre lui.
+ Lire la suite
«
Je me sens comme un John Travolta du Wheels and Waves. C'est incroyable qu'ils me connaissent !
»

Karl Maier

Juste là.

Karl Maier avec le chef concepteur de BMW Motorrad, Edgar Heinrich.

Juste là.

Son ancienne devise « Je suis venu, j'ai vu, j'ai vaincu » ne tient peut-être pas tout à fait la route, mais il n'en est pas moins que Karl Maier a rivalisé avec les premiers jusqu'à la course finale, où il a fini cinquième. Reviendra-t-il l'année prochaine ? « Bien sûr », affirme-t-il allègrement avant d'ajouter : « Il faut juste que je tourne en rond un peu plus vite qu'aujourd'hui et je gagnerai ici aussi ».

+ Lire la suite

Et tout tourne autour de la moto.

D'autres histoires susceptibles de t'intéresser.
Les motos de la gamme Sport.