Michael Dunlop

Triple historique avec BMW Motorrad.

Entretien avec Michael Dunlop

BMW Motorrad : C'est la première fois que tu participes aux journées BMW Motorrad. Que penses-tu de cet événement ?

Dunlop : C'est fantastique. Le temps est au beau fixe, l'ambiance bat son plein et je m'amuse vraiment beaucoup. On se sent bien ici, avec toutes ces tentes et ces gens présents. Tous mangent, boivent et passent un bon moment – et c'est ça qui compte vraiment.

BMW Motorrad : Ça a été une année géniale pour toi jusqu'à présent. Que représente pour toi le fait d'offrir ce cadeau si spécial à BMW Motorrad et de faire partie de son histoire sportive, 75 ans après la dernière victoire de BMW aux Senior TT ?

Dunlop : Chaque victoire TT est un moment incroyable, mais on l'a fait pour BMW, on est entrés dans l'histoire et cela restera dans les mémoires pour toujours. C'était une sensation fantastique de savoir que 75 ans plus tars, on a bouclé la boucle. Pour moi, ce sera gravé à jamais dans les livres d'histoire. Ça a été génial pour moi et pour BMW, on est donc tous gagnants.

+ Lire la suite

BMW Motorrad : Tu t'es sûrement senti sous pression de participer à ces courses, non ?

Dunlop : Beaucoup de choses excitantes ont eu lieu en même temps. Le constructeur n'avait pas été présent à l'événement depuis 75 ans, la moto elle-même n'y avait jamais remporté de victoire et nous n'avions réalisé aucun test sur la moto car c'était trop tard. C'était génial de rouler sur cette moto et de simplement faire ce qu'il fallait faire. Toutes les personnes impliquées ont senti la pression monter. Je ne joue qu'un rôle minime dans tout ça. Il y avait des ingénieurs, des constructeurs de châssis, des techniciens en électronique. Ils portaient tous beaucoup de responsabilités sur leurs épaules. Après tout, moi je me contente de m'assoir sur la moto et de mettre les gaz. Eux, par contre, doivent s'assurer que tout fonctionne à la perfection. Et ça a fonctionné à la perfection. Courir dans un contexte totalement différent, sur une moto différente, avec une équipe avec laquelle je n'avais jamais travaillé auparavant et sans le moindre test préalable – on nous a pris pour des fous. Mais on a prouvé qu'on était tout à fait capables. On a réussi, c'est ce qui compte !
+ Lire la suite
Dunlop lors de sa victoire sur l'Île de Man.

BMW Motorrad : Penses-tu que beaucoup ont douté, avant la première victoire au North West 200 en mai ?

Dunlop : J'ai tout de suite su qu'on tenait quelque chose. J'ai participé au North West 200 sans jamais avoir conduit cette moto. Je me trouvais en pôle position et j'ai remporté la course Superbike principale, alors que j'avais commis une erreur lors de la première course. On savait ce qu'on faisait. Ensuite, on est allées au TT et on a travaillé dur, mais on a réussi. On a fait tout ce qu'il fallait. J'ai tout de suite accroché avec la moto et je me suis dit : « Ouais, ça c'est bon signe ! ». Pendant les courses du TT, tu semblais tout contrôler, tu lisais tes panneauteurs et contrôlais ta vitesse selon ce qui se passait autour de toi, n'est-ce pas ?

+ Lire la suite
1939 et 2014 : BMW Motorrad a été victorieuse sur l'Île de Man grâce à ces deux motos.

BMW Motorrad : Pendant les courses du TT, tu semblais tout contrôler, tu lisais tes panneauteurs et contrôlais ta vitesse selon ce qui se passait autour de toi, n'est-ce pas ?

Dunlop : Pendant tout le week-end, à chaque course que j'entamais, j'accélérais puis décélérais, j'accélérais et décélérais à nouveau. Je n'ai fait des tours rapides que quand c'était nécessaire. Ensuite, je me tenais à l'écart. Ça a très bien fonctionné cette année.

+ Lire la suite
«
C'est un moment de grande fierté pour BMW Motorrad.
»

Udo Mark

Marketing BMW Motorrad Motorsport

BMW Motorrad : Tu as conduit de nombreuses motos sportives. Pour les milliers de propriétaires de RR et d'HP4, que penses-tu de la moto de série qu'ils ont acquise auprès de leur revendeur BMW Motorrad ?

Dunlop : Ces motos avec lesquelles nous avons gagné dans la catégorie de série sont identiques à celles achetées chez les revendeurs. On ne modifie pratiquement rien et on les fait rouler autour du TT aussi vite que les Superbikes. Ce sont tout simplement des machines fantastiques – elles sont rapides et équipées de toutes les nouvelles fonctions. Le niveau a augmenté dans la catégorie Superstock car les motos sont extrêmement efficaces. Ce sont simplement des motos de série que l'on peut acheter dans n'importe quel magasin.

+ Lire la suite
BMW Motorrad dans le street racing

BMW Motorrad UK s'est lancée dans le road racing en 2014 pour célébrer la fameuse victoire de Meier il y a 75 ans, au cours de laquelle il a conduit sa Kompressor Type 255 de série et a offert à BMW Motorrad sa première victoire aux TT. Pour fêter l'événement, BMW Motorrad UK a rejoint le road racing en 2014. S'alliant à Hawk Racing, l'équipe responsable de l'entrée de la British Superbike de Buildbase BMW Motorrad, et comptant sur le soutien de BMW Motorrad Motorsport, l'équipe BMW / Hawk Racing est née. Les experts de Munich ont contribué avec leur expertise, mais aussi leur assistance technique.

Par exemple, BMW Motorrad Motorsport a fourni le moteur Superbike pour la RR de Dunlop. En commençant par le North West 200 en mai, Dunlop et l'équipe ont remporté des victoires dans les catégories Superstock et Superbike dans le cadre de leur ascension vers le TT de l'Île de Man. Au TT de l'Île de Man, l'équipe BMW Motorrad / Hawk Racing vient d'ajouter trois victoires TT à sa collection. Elle a ainsi prouvé clairement que la BMW S 1000 RR est parfaitement capable en road racing. Dunlop, âgé de 25 ans, s'est assuré une place dans l'histoire. Il est désormais titulaire de 11 victoires aux TT, dont trois sur la BMW S 1000 RR. C'est également le premier pilote de l'histoire à avoir remporté quatre courses TT pendant deux années consécutives.

BMW Motorrad : Tu es un pilote ambitieux. Que prévois-tu de faire après l'Ulster GP en août ?

Dunlop : Je vis au jour le jour. Je n'ai pas vraiment de grands projets. Je veux faire les choses à ma manière. Je verrais bien ce qu'il en ressort. Je ne conduirais pas de motos si ça ne me motivait pas autant. Je ne le fais pas juste pour participer, je le fais pour gagner.
Merci Michael et bonne chance !

+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.