De globetrotter à propriétaire d'auberge.

Alfonso et le The Hat.

Alfonso est un entrepreneur de succès et gérant du The Hat, une auberge de jeunesse extraordinaire en plein cœur de Madrid. Il conduit le nouveau BMW C 650 Sport. Agile, vif et suffisamment petit pour les ruelles étroites de la ville, c'est le véhicule parfait pour t'amener d'un point à un autre rapidement, simplement et dans le plus grand confort.

Ancien globetrotter.

Ancien globetrotter.

« Voyager est la plus importante source d'inspiration », affirme Alfonso López Roldán, propriétaire de The Hat, une auberge de jeunesse à Madrid. Cet espagnol a fait de sa passion sa profession et s'occupe maintenant de voyageurs venus des quatre coins du monde. Auparavant il a travaillé pendant 13 ans dans une agence de marketing et vivait dans la Silicon Valley, près de San Francisco. Il a aussi beaucoup voyagé partout dans le monde. « J'ai visité plus de 50 pays. J'ai dépensé tout mon argent dans les voyages », explique Alfonso. Ensuite, il a eu l'idée de démarrer un tout nouveau concept d'auberge de jeunesse avec The Hat. Il a concrétisé son rêve personnel de longue date avec ce nouveau départ.

+ Lire la suite
«
Les voyages sont la source d'inspiration la plus importante.
»

Alfonso López Roldán, The Hat, Madrid

Plus qu'un endroit où « dormir puis repartir ».

Plus qu'un endroit où « dormir puis repartir ».

L'auberge a ouvert ses portes en 2014 dans le centre de Madrid, dans une villa proche de la Plaza Mayor. Les 220 chambres sont décorées avec un détail absolument surprenant. Une grande terrasse sur toit offre une vue imprenable sur les toits de la ville. Alfonso affirme que cette auberge est bien plus qu'un lieu où dormir. C'est un centre de projets artistiques, musicaux et de charité. Les artistes présentent leur travail au The Hat et les locaux viennent aussi visiter l'auberge. Les clients s'y sentent chez eux. D'où le proverbe : « Wherever I lay my hat, that's my home » (Là où je tire mon chapeau c'est chez moi). Le plus important est de se sentir à l'aise, de rencontrer des gens et partager des expériences.

Le propriétaire de 37 ans se soucie particulièrement de son engagement social, de l'environnement et de la durabilité. Par exemple, les enfants des environs peuvent venir étudier l'anglais gratuitement en hiver. The Hat est aussi une auberge de jeunesse écologique, car c'est la seule de la ville chauffée à la biomasse. La mobilité durable en ville joue donc aussi un rôle important pour Alfonso. C'est une des raisons pour lesquelles il conduit un scooter.

Au quotidien, Alfonso participe à plusieurs réunions professionnelles, effectue de nombreuses courses et organise des événements. Il a donc besoin d'un moyen de transport urbain qui le mène rapidement d'un point à un autre. « Une fois qu'on a essayé un scooter, on ne veut plus jamais utiliser de voiture », affirme Alfonso, enthousiaste. Il arrive ainsi à éviter les embouteillages et trouve toujours une place pour se garer où qu'il aille.

+ Lire la suite

Entretien avec Alfonso

Qu'est-ce qui fait du The Hat une auberge de jeunesse différente des autres ?
« The Hat n'est pas juste un endroit où dormir. C'est une grande communauté. C'est un concept de vie, un lieu dynamique qui se réinvente et change tout le temps. The Hat est un centre d'art et de musique pour les voyageurs. Il s'y passe toujours quelque chose. C'est un endroit vivant et passionnant si l'on compare aux autres hôtels et auberges de jeunesse. Notre concept s'articule autour de l'échange entre les personnes. Nous organisons aussi des repas à la fois pour les voyageurs et les locaux ».
D'où tiens-tu ton inspiration ? Qu'est-ce qui inspire tes nouvelles idées et projets ?
« Une grande partie de mon inspiration vient de mon travail et des voyages. Quand j'ai signé le contrat avec mes investisseurs, j'ai dû promettre que je voyagerais beaucoup tant que je serais gérant de l'auberge. Cette année, je suis déjà allé au Pérou, à Londres et à Berlin. Je vais aussi à New York et au Costa Rica. Nous avons aussi récupéré des idées du Japon et de Corée dans le passé. Les voyages sont ma plus importante source d'inspiration. »
Comment travailles-tu avec les habitants locaux ?
« Nous sommes convaincus que notre auberge ne peut fonctionner qu'en collaborant avec la ville. Nous avons énormément d'espace dans notre bâtiment. Nous organisons des expositions tous les mois pour les jeunes artistes, par exemple. Même pour des artistes venant d'aussi loin que l'Afrique du Sud. Ils viennent et organisent des fêtes énormes sur la terrasse. Et c'est gratuit pour eux. Nous avons également aidé à réparer l'éclairage de la coupole de l'Iglesia de Santa Cruz. Depuis la terrasse, on a une vue à couper le souffle sur l'église. C'est un petit cadeau que nous avons fait à notre ville.
+ Lire la suite
Que signifie la mobilité pour toi ? Et pourquoi as-tu décidé de conduire le C650 Sport ?
« Dans notre domaine, il est très important de rencontrer et échanger avec de nombreuses personnes tous les jours. C'est pourquoi j'ai besoin d'un moyen de transport rapide. Une fois qu'on a essayé un scooter, on ne veut plus jamais conduire de voiture. On gagne deux fois plus de temps et on peut rencontrer 20 personnes en une seule journée. Avec un scooter, c'est très facile d'aller au supermarché, au restaurant ou dans un bar. On passe toute notre vie dans les embouteillages quand on conduit une voiture. L'idée c'est tout simplement de gagner du temps. »
Que dirais-tu aux gens qui veulent concrétiser un rêve ?
« Beaucoup de personnes n'aiment pas vraiment leur travail. Elles ont un rêve, mais ont trop peur de le réaliser. Elles ne se rendent pas compte que c'est tout à fait possible. Il suffit de se réveiller un matin et de se dire qu'on peut y arriver. Nous avons décidé de poursuivre notre rêve et d'ouvrir The Hat. Il faut aimer son idée et être prêt à lutter pour elle.
Que recommandes-tu pour découvrir de nouveaux endroits ou des lieux « cachés » ?
« Le seul secret, c'est d'explorer la ville à pied. Ne prenez pas le taxi, découvrez la ville avec d'autres personnes, parlez avec les gens de la région, posez-leur des questions, essayez de vous faire de nouveaux amis et parlez au barman. Il est important de préparer un voyage en lisant un guide de la ville ou en faisant des recherches sur Internet. Mais ce qui est vraiment important, c'est de parler aux locaux et de leur poser des questions sur les lieux qu'ils visiteraient. »
Quelles sont tes motivations quotidiennes ?
« Le bonheur, les voyages, la curiosité, rencontrer de nouvelles personnes - c'est ce qui m'inspire dans la vie. Et aussi le mouvement. Je n'arrive pas à rester plus de deux minutes en place ».
+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.
Les modèles de la gamme Uban Mobility susceptible de vous intéresser.