Glamour au vert

Prix des meilleurs films durables au Green Me Festival.

Le glamour était au rendez-vous du gala des Green Me Awards.

SUR LE TAPIS VERT

Eva Håkansson s'adressant au maire de Berlin, Michael Müller.

Le tapis vert a été déroulé lorsqu'Eva Håkansson a fait son apparition au gala de remise des prix du Green Me Global Festival for Sustainability à Berlin. Le vestibule du « Bar jeder Vernunft » est un terrain de jeu pour la scène cinématographique en ce dimanche soir. Les flashs des photographes illuminent la salle plongée dans l'obscurité. L'humeur est à la fête malgré la gravité des sujets traités. Eva, qui détient le record de motocycliste féminine la plus rapide au monde avec son véhicule électrique qu'elle a montée elle-même, se retrouve bientôt en plein débat intense avec des hommes politiques et des célébrités. 

+ Lire la suite

Le maxi-scooter électrique BMW C evolution est sous les feux des projecteurs du gala de remise des prix.

Le Green Me Festival offre une plate-forme de discussion sur des sujets environnementaux, tels que la protection du climat, la pollution de l'air ou la mobilité de demain. « Je suis heureuse d'être présente à cet événement promoteur de la durabilité à travers les films, car nous aimons tous le cinéma », explique Eva. « C'est merveilleux que BMW Motorrad se consacre à la durabilité et aux systèmes de propulsion électrique avec le C evolution. Cela me permet de montrer que la technologie durable est rapide et tout sauf ennuyeuse ».

+ Lire la suite

DES FILMS QUI INSPIRENT LES GENTS (À AGIR)

Le week-end des films écologiques avec la projection du documentaire « Before the Flood » avec Leonardo DiCaprio dans le rôle principal.

Le principal sujet de conversation du Green Me Festival a concerné les films nominés pour le prix. Sous le slogan « Climate, Joy, Air » (climat, joie, air), le public a pu regarder de nombreux films au cours du week-end et en discuter dans des panels. Le signal de départ a été donné par la projection exclusive de la production de National Geographic « Before the Flood » vendredi soir. En effet, ce document dirigé par Fisher Stevens avec Leonardo DiCaprio dans le rôle principal, a plus tard remporté le prix dans la catégorie Climat. 

+ Lire la suite

Axel Gundolf, directeur de canal chez National Geographic, a reçu le prix pour « Before the Flood ».

« Les prix tels que celui-ci nous aident à divulguer encore plus le film et à informer un vaste public des dangers que posent les changements climatiques et, enfin, à inciter les gens à agir », explique Axel Gundolf, directeur de canal chez National Géographique. Le débat sur le futur de la mobilité va de pair avec le thème du film. « Je suis ravi des possibilité qu'offre l'électromobilité - en particulier lorsqu'elles sont associées aux énergies renouvelables. Le fait d'être entièrement mobile sans impact écologique est une vision grandiose qui ne semble plus irréaliste », affirme Gundolf. 

+ Lire la suite
«
Le fait d'être entièrement mobile sans impact écologique est une vision grandiose qui ne semble plus irréaliste.
»

Axel Gundolf, directeur de canal chez National Geographic

Les lauréats du Green Me Festival à Berlin.

UN PANEL ACCLAMÉ

Eva Håkansson dans son discours « Racing for Sustainability » (la course pour la durabilité).

La fièvre des courses au cinéma : des panels de discussions ont eu lieu tout au long du week-end entre les documentaires et les films. Eva Håkansson a également fait un discours, dont le thème semblait initialement contradictoire : dans le panel « Racing for Sustainability », elle a parlé de son enthousiasme pour les véhicules électriques et la vitesse - une combinaison qui reflète la devise du Green Me : Climate, Joy, Air. « Le respect de l'environnement peut être incroyablement rapide et amusant », affirme Eva en décrivant sa mission de sensibilisation à l'e-mobilité à travers la course. 

+ Lire la suite

Après le débat du panel, Eva Håkansson a signé des autographes et répondu à des questions urgentes sur l'e-mobilité.

Le public était fasciné par cette femme délicate à l'esprit vif et l'a décrite comme un « modèle d'inspiration pour les autres femmes ». Les questions ont été nombreuses : concernant sa carrière hors du commun d'ingénieur en mécanique, les courses féminines et sa moto qu'elle a montée elle-même, KillaJoule, avec laquelle elle a établi le record de motocycliste féminine la plus rapide au monde. Eva a également répondu à des questions concernant le futur de l'électromobilité, que BMW Motorrad fait avancer avec son maxi-scooter électrique C evolution : « l'e-mobilité n'est pas l'avenir mais le présent et elle est faite pour durer.

+ Lire la suite

UN JURY AU STYLE DE VIE ÉCOLOGIQUE

Nkiru Niemann, Sara Nuru, Nic Niemann, Marie Nasemann et Ute Zahn (l à r).

Au bout de deux jours de projections et de débats du matin au soir, les cinéastes se sont réunis dimanche soir pour le gala de remise des prix. Aux côtés des producteurs, les membres du jury du Green Me Festival sont aussi très impliqués dans le thème de la durabilité et ont néanmoins réussi à apprendre quelque chose de nouveau grâce aux films soigneusement sélectionnés. « En tant que présidente du jury dans la catégorie Air, j'ai étudié intensément les films et ai été surpris du peu que je savais dans certains domaines », affirme le top-modèle Sara Nuru. 

+ Lire la suite

Les acteurs et les cinéastes ont discuté de l'engagement durable et des films « verts ».

« Je me considérais comme une personne consciente et bien informée. Maintenant je sais que je dois faire davantage à l'avenir. Il est possible d'obtenir une transformation simplement en changeant nos habitudes quotidiennes. C'est par les petites actions que l'on réalise de grandes choses », explique Sara. Sa collègue mannequin, Marie Nasemann, a intégré le jury dans la catégorie Youth Film (film jeunesse) et est convaincue que « Aussi bien les acteurs que les autres personnes médiatiques, telles que celles qui exercent une influence sur des réseaux sociaux, peuvent faire la différence. Je me sers de la portée qu'a mon blog FAIRKNALLT pour sensibiliser les gens au sujet de la durabilité ». 

+ Lire la suite

Le tapis vert se déplace.

Cent trente films ont été présentés pour le Green Me Festival. Cela montre bien l'intensité avec laquelle l'industrie cinématographique traite le sujet de la durabilité - partout dans le monde. Ainsi, ce festival de cinéma part à Dallas, avant de se rendre vers d'autres places fortes du cinéma ailleurs dans le monde. « Le point tournant a été atteint : la protection de l'environnement s'installe dans les tendances et commence à assumer son existence propre et indépendante », affirme le président du festival, Nicolai Niemann. « Les gens s'identifient au sujet de la durabilité. La nouvelle expression à la mode est le nettoyage de l'environnement. Il ne s'agit plus simplement de protection, mais de nettoyage des plages, des forêts et des océans ».

+ Lire la suite
D'autres histoires susceptibles de vous intéresser.
Des motos appropriées.
spinner